Bruxelles - Athènes : Qui fera le premier pas?

par euronews-fr

C'est l'histoire d'un couple qui ne se comprend plus! Depuis dimanche soir, les négociations sont à l'arrêt entre Bruxelles et Athènes. La Grèce juge imbuvables les demandes de ses créanciers. Aujourd'hui, la Commission, membre de la Troïka, a rappelé que la balle est dans le camp adverse.

"Si les autorités grecques indiquent qu'elles refusent certaines mesures du programme - il y a par exemple des discussions concernant la TVA sur l'électricité ou sur les pensions - nous sommes prêts à discuter de mesures alternatives", a indiqué le vice-président de la Commission européenne chargé de l'Euro, Vladis Dombrovskis.

A la veille d'un Eurogroupe, le ministre allemand des Finances a déclaré dans une interview que rien n'était prêt pour parvenir à une décision. De son côté, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a montré un optimisme modéré.

"Il ne tient qu'aux grecs de présenter des alternatives", a rappelé Jeroen Dijsselbloem. "Ils se sont montrés très clairs sur ce qu'ils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.