Brésil : Michel Temer promet de ne pas toucher aux programmes sociaux

par euronews (en français)

Le président par intérim Michel Temer s’est installé dès ce jeudi au Planalto, le palais présidentiel, au soir-même de la mise à l‘écart de Dilma Rousseff pour 180 jours.

A l’issue de la nomination officielle de son gouvernement, l’ex-vice-président, encore plus impopulaire que sa prédécesseure, a dessiné les grandes lignes de sa future politique.

Mettant un terme aux rumeurs propagées par le camp de Dilma Rousseff, Michel Temer a assuré qu’il ne mettrait pas fin aux programmes sociaux mis en place par ses prédécesseurs dont Lula, qui ont permis à près de quarante millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté.

Dans un pays divisé, il a insisté sur la nécessaire réconciliation et le besoin urgent de restaurer la confiance des marchés dans le Brésil, afin de sortir le pays de la récession.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.