Avertissement électoral pour le Parti Populaire en Espagne

par euronews-fr

Inquiétude pour le parti populaire en Espagne... Aux élections régionales en Andalousie, le parti au pouvoir, dirigé par Mariano Rajoy, n'arrive que deuxième derrière les socalistes mais surtout est talonné par deux nouvelles formations, Podemos, et Ciudadanos.

Susana Diaz, dirigeante du PSOE andalou, obtient 35,4% des voix, dans une région il est vrai dirigée par la gauche depuis plus de trente ans.

L'Espagne votera pour des législatives nationales à la fin de l'année.

Carlos Floriano, porte-parole du Parti Populaire :
"En ces temps de crise, pour quiconque gouverne, ce n'est pas facile. Nous vivons aussi une époque où de nouveaux partis sont créés et cela nous affecte".

Podemos, en effet, arrivé troisième en Andalousie, est né du mouvement des Indignés. Le parti anti-libéral continue de monter dans les urnes à une cadence que personne n'aurait pu prévoir il y a un an.

Et le dernier venu, c'est Ciudadanos, les Citoyens, formation de centre-droit, qui à son tour, vient ébranl

Vos réactions doivent respecter nos CGU.