Aux États-Unis, des tests ADN pour réunir les familles de migrants séparées

par BFMTV

L'administration Trump a admis jeudi que ses services utilisaient des tests d'ADN pour réunir les "moins de 3.000" mineurs migrants, dont une centaine ont moins de cinq ans, avec leurs parents interpellés pour être entrés illégalement aux Etats-Unis. Les familles seront rassemblées en centre de rétention si les parents y sont toujours retenus.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU