Au Sahel, les soldats français de la force Barkhane tuent un chef jihadiste d'Aqmi

par BFMTV

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé dans un communiqué la mort d'un chef d'Al-Qaïda au Maghreg islamique (Aqmi). La force Barkhane de l'armée française a tué Baye ag Bakabo, responsable du rapt et de la mort des journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre 2013.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.