Au Liban, la crise et le soulèvement populaire attisés par la pandémie

par afp

A Beyrouth comme à Tripoli, de nouveaux heurts opposent l'armée à des manifestants dénonçant une inflation galopante et une dépréciation sans précédent de la monnaie libanaise, en pleine pandémie de Covid-19.

Plus tôt dans la journée, les manifestants ont scandé des slogans devant les forces de sécurité, mais les affrontements ont démarré alors qu'ils se dirigeaient vers la Banque centrale du Liban dans la soirée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.