Au G20 d'Istanbul : croissance attention danger

par euronews-fr

Quelques jours avant l'ouverture du G20 Finances d'Istanbul, la directrice générale du FMi aavait appelé les principales puissances économiques du globe à "passer à l'action" pour éviter un tassement de la croissance mondiale et c'est vrai que l'arrière-plan économique du G20 d'Istanbul qui a débuté lundi, n'est pas réjouissant.
Cette morosité a été soulignée par Angel Gurria le secrétaire général de l'OCDE : l'Organisation de coopération et de développement économique.

"Le rythme de réforme a ralenti dans une majorité de pays développés au cours des deux dernières années et ce n'est pas très encourageant. Il y a ce danger d'entrer dans une croissance basse sur le long terme : une croissance assez plate. Et le besoin le plus urgent, a conclu le secrétaire général de l'OCDE c'est - à l'échelle du G20 - de se concentrer sur la mise en place de stratégies nationales de croissance".

En janvier, le Fonds monétaire international a revu à la baisse la croissance mondiale à 3,5% en 2015

Vos réactions doivent respecter nos CGU.