Athènes, étape clé vers le nord de l'Europe pour des réfugiés épuisés

par euronews (en français)

Ils s’apprêtent à accoster au port du Pirée, en Grèce, mais ce ne sont pas vraiment des touristes. Quelque 2000 migrants sont à bord du ferry de plaisance Eleftherios-Venizelos. Ils arrivent de Lesbos, première étape européenne d’une fuite harassante et dangereuse entre terre et mer et au départ, souvent, de Syrie et d’Afghanistan.

A Lesbos, les structures d’accueils n‘étaient pas adaptées à une telle affluence de réfugiés.

“Les gens de Mytileni, la capitale, nous ont aidé, mais pas le gouvernement, non, ni l’ONU ou d’autres organisations, constate Muhammad, originaire de Syrie. Ils sont juste venus regarder et prendre des photos, mais ils n’ont rien fait.”

Le coût de la traversée de la Syrie jusqu’au Pirée, en Grèce, peut s‘élever jusqu‘à 2000 euros.

Voir la première partie de la traversée : atterrissage sur l‘île de Lesbos

Read the first part of the journey: landing on Lesbos Island

A Athènes, l’Armée du Salut leur fournit une aide administrative.

“Ces personnes arrive

Vos réactions doivent respecter nos CGU.