Assiégés, affamés, bombardés. Les habitants de la Ghouta vivent un enfer

par BFMTV

Plus de 400 civils ont été tués en cinq jours après des frappes aériennes et des tirs d'artillerie menés par le régime syrien et son allié russe contre l'enclave rebelle assiégée à l'est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Six hôpitaux ont également été touchés, a annoncé l'ONU ce mardi. Tandis que 400.000 personnes vivent toujours au cœur de la Ghouta orientale, la crise humanitaire s'accentue avec un passage restreint des convois humanitaires octroyés par le régime de Damas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.