Accord toujours difficile à trouver entre la Grèce et ses créanciers

par euronews-fr

Rencontre ce mercredi entre le Premier ministre grec et le chancelier autrichien. Lors de cette visite, Werner Faymann, a dit "ne pas pouvoir imaginer un avenir prospère et pacifique en Europe sans la Grèce". Réaction à la situation inconfortable dans laquelle se trouve le pays. Athènes tente depuis longtemps de trouver un compromis avec ses créanciers. Le Premier ministre grec a déjà réaffirmé son refus d'une réduction des pensions de retraite et dit "souhaiter une solution honorable" quitte à en payer le prix politique. Et Alexis Tsipras d'ajouter qu'"en l'absence d'un compromis honorable et d'une solution financière viable, le gouvernement grec serait encore le seul à prendre la responsabilité de dire un grand "non" à une politique destructrice pour la Grèce".

La Grèce a jusqu'au 30 juin pour honorer un remboursement de près de 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international (FMI). Les Grecs sont soucieux.

"Tout le monde est inquiet pour son argent. Ce n'est pas une affair

Vos réactions doivent respecter nos CGU.