À Tulsa, Joe Biden affirme être venu "rompre le silence" sur le massacre d'Afro-Américains il y a 100 ans

par BFMTV

Le président des États-Unis a rendu hommage aux Afro-Américains tués il y a 100 ans à Tulsa dans l’Oklahoma. Selon les historiens, la tuerie aurait fait près de 300 morts. En déplacement sur les lieux du massacre, Joe Biden a estimé qu'il devait "aider à rompre le silence". Cet événement est considéré comme un des pires épisodes de violence raciste de l'Histoire des États-Unis.

Le 31 mai 1921, des hommes noirs venus défendre un jeune Afro-Américain arrêté et accusé d'avoir agressé une femme blanche s'étaient trouvés face à des centaines de manifestants blancs en colère devant le tribunal de Tulsa. Dans une ambiance tendue, des coups de feu avaient été tirés, et les Afro-Américains avaient fui vers leur quartier de Greenwood.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.