A peine signé, le cessez-le-feu déjà bafoué à Alep

par Libé Zap

Ce n'est pas aujourd'hui que les civils pourront quitter la ville d'Alep, au nord-ouest de la Syrie. Prise en étau entre le feu des rebelles et celui de l'armée de Bachar el-Assad – appuyée par des milices iraniennes –, la population multiplie les appels à l'aide via les réseaux sociaux. La communauté internationale, de son côté, ne trouve toujours pas de solution pour infléchir la position de Moscou et éviter son veto au Conseil de sécurité de l'ONU.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.