A court d'argent, la Grèce s'engage à accélérer les réformes

par euronews-fr

Athènes présentera une "liste complète de réformes précises dans les prochains jours" lit-on dans le communiqué final d'un mini-sommet qui a eu lieu la nuit dernière avec le Premier ministre grec Tsipras, la chancelière allemande Merkel, le président français Hollande ainsi que les présidents de l'Eurogroupe, de la BCE et de la Commission européenne.

A l'issue de ce mini-sommet qu'il avait lui-même réclamé, Alexis Tsipras a fait part de son "optimisme". "Il est clair que la Grèce n'aura pas à prendre des mesures récessives acceptées par le précédent gouvernement grec", a-t-il insisté, tout en reconnaissant "qui lui fallait mettre en œuvre des réformes structurelles".

Alexis Tsipras compte aussi sur le "déblocage prochain de fonds structurels communautaires pour soutenir ses programmes sociaux".

Oui dit François Hollande, les réformes doivent être engagées : "ce qui a été indiqué, c'est une volonté de soutenir la Grèce, mais une volonté d'obtenir de la Grèce une précision quant à

Vos réactions doivent respecter nos CGU.