A Bagdad, l'haltérophilie se conjugue aussi au féminin

par afp

Dans une salle vétuste du quartier populaire de Sadr City, dans la banlieue Est de Bagdad, elles soulèvent des poids bien plus lourds qu'elles: c'est littéralement à la force de leurs bras que les huit membres de l'équipe féminine irakienne d'haltérophilie font vivre leurs familles.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - A Bagdad, l'haltérophilie se conjugue aussi au féminin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]