Monde

VIDEO. Antarctique : un Boeing 787 se pose pour la première fois… en pleine banquise !

Jamais auparavant un avion de cette taille ne s’était posé sur la banquise de l’Antarctique, explique Le Parisien. L’exploit pourrait favoriser la réduction des émissions de gaz à effet de serre des instituts de recherche polaires.

Quarante-cinq passagers et 12 tonnes de matériel de recherche ont été déposés directement sur la banquise de l’Antarctique, le 15 novembre dernier, et ce, par un Boeing 787. Une grande première pour un avion de cette taille, indique Le Parisien, mardi. L’Institut polaire norvégien, à l’origine de l’atterrissage du Boeing, a partagé les images de cette bonne nouvelle immortalisée dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. En parvenant à se poser sur l’aérodrome baptisé “Troll” et sa bande de 3 000 mètres de long tracée directement sur la glace, l’avion de la compagnie aérienne Norse Atlantic Airways est une source d’espoir contre le réchauffement climatique.

Moins d’avions et de bateaux

En effet, pour l’institut, le renouvellement d’une telle opération ouvre de nouvelles perspectives pour le transport à grande échelle dans la région de la Terre de la Reine-Maud, tout en réduisant son empreinte environnementale. “Chaque année, l’Institut polaire norvégien accueille six à huit avions de différentes tailles sur l’aérodrome. Celui-ci est d’une qualité telle qu’il peut accueillir d’énormes avions avec [à son bord] un nombre important de passagers et de marchandises lourdes”, explique le NPI dans un post publié sur les réseaux sociaux. Si bien que moins de vols suffiraient à assurer les livraisons par avions ou par mer, précise l’institut de recherche.

publié le 21 novembre à 12h55, Cathy Gerig, 6Medias

Liens commerciaux