Vendeur sénégalais décédé en Espagne: Dakar proteste auprès de Madrid

Chargement en cours
 Tension entre manifestants et policiers espagnols dans le quartier madrilène de Lavapiés après la mort d'un vendeur à la sauvette sénégalais, le 16 mars 2018

Tension entre manifestants et policiers espagnols dans le quartier madrilène de Lavapiés après la mort d'un vendeur à la sauvette sénégalais, le 16 mars 2018

1/2
© AFP, OSCAR DEL POZO

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 20h58

Le Sénégal a protesté auprès de l'Espagne et exigé d'elle une protection des Sénégalais dans ce pays, au lendemain de la mort aux circonstances controversées d'un vendeur à la sauvette sénégalais à Madrid, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie sénégalaise.

"Le gouvernement du Sénégal condamne ces violences" ayant abouti au décès du Sénégalais. "J'ai convoqué immédiatement l'ambassadeur d'Espagne (à Dakar) pour lui transmettre une note verbale de protestation", a déclaré le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, sur la radio privée RFM. 

La date de la convocation n'a pas été précisée.

Le Sénégal assure la protection des étrangers sur son territoire et l'Espagne doit en faire de même pour les Sénégalais sur son sol, a indiqué M. Kaba, avocat de profession et ancien responsable de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH).

Dakar "demande une enquête indépendante" sur ce décès. "Le gouvernement espagnol doit prendre les dispositions pour clarifier les circonstances" de la mort de Mame Mbaye Ndiaye, un Sénégalais de 35 ans, habituellement vendeur à la sauvette sur la place de la Puerta del Sol, la plus célèbre de Madrid. 

Jeudi en fin d'après-midi, Mbaye avait été chassé de la place par une intervention de la police et avait fui, vraisemblablement avec son lourd ballot, jusqu'à la rue de l'Ours distante d'un km. 

Il s'y est effondré, victime d'une crise cardiaque. Les secours ont reçu un appel à 16h52, car il était pris de convulsions.

Quelques heures après le décès, des dizaines de protestataires avaient lancé des pierres, de gros pavés et des bouteilles sur un camion de pompiers et les nombreux policiers nationaux déployés. 

L'Espagne, 46,5 millions d'habitants, compte environ 10% d'étrangers, dont seulement 64.000 Sénégalais. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Vendeur sénégalais décédé en Espagne: Dakar proteste auprès de Madrid
  • Il n'avait qu'à faire comme les autres, jouer au football pour avoir la santé... ou laisser sa marchandise frauduleuse..

  • Les vendeurs à la sauvette sont contraints de fuir autrement on leur confisque leurs breloques. Ils économisent durement pour se les procurer et tenter de se faire un peu d'argent, ils ne sont pas des criminels, ils ont acheté ce qu'ils vendent.

    ce sont des sans papiers ,dons ils prennent des risque ,si je me trope pas ,au SENEGAL si tu est sans papiers c'est la prison pour 10 ans ,alors il faut faire pareil en EUROPE

    S'il est sénégalais c'est qu'il n'est pas sans papier.

  • policiers , laissez faire , plus d'intervention sur les étrangers , que sur les originaires du pays , il faudrait vraiment le faire , histoire de rigoler 2 mn avant de pleurer

  • Si à Dakar ils ne sont pas contents, ils peuvent toujours demander à leus ressortissants de rentrer. Ca nous fera de la place

  • les espagnols pourraient demander au sénégal , responsable de cet exil, pourquoi il n'est pas capable de créer les conditions pour avoir une vie décente à ces ressortissants grâce aux aides financières de nombreux pays.