Variant Omicron : l'OMS appelle à un nouveau système de coopération face à un "risque très élevé"

Variant Omicron : l'OMS appelle à un nouveau système de coopération face à un "risque très élevé"
Le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à Genève, le 18 octobre 2021

publié le lundi 29 novembre 2021 à 11h54

Le patron de l'OMS a fait le point sur un nouveau variant du Covid-19 encore largement méconnu, qui appelle l'organisation à revoir un système actuel qui n'incite pas à la transparence entre les pays.

Le nouveau variant Omicron du coronavirus présente "un risque très élevé" au niveau mondial a mis en garde l'OMS lundi 29 novembre, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du variant. "A ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n'a été rapporté", souligne l'Organisation dans un document technique publié lundi, qui donne également des conseils aux autorités pour tenter de juguler la diffusion du nouveau variant.

"Etant donné les mutations qui pourraient conférer un potentiel d'échappement à la réponse immunitaire tout comme possiblement donner un avantage en termes de transmissibilité, la probabilité qu'Omicron se répande au niveau mondial est élevée", indique l'organisation alors que la liste du nombre de pays où il est détecté ne cesse de s'allonger, après des premiers cas repérés en Afrique australe en novembre.

"Notre système actuel dissuade les pays d'alerter les autres"

"En fonction de ces caractéristiques, il pourrait y avoir de futurs pics de Covid-19, qui pourraient avoir des conséquences sévères en fonction de différents facteurs et en particulier où ces pics se produiraient", a ajouté l'OMS, qui avait dès vendredi classé le variant comme "préoccupant".


L'organisation souligne toutefois que de nombreuses inconnues demeurent sur ce variant: sa contagiosité, savoir si elle est inhérente aux mutations constatées ou si elle relève du fait que ce variant sait mieux échapper à la réponse immunitaire; le niveau de protection conféré par les vaccins anti-Covid existants en termes de contagiosité et sévérité de la maladie; si le variant provoque des symptômes plus graves.

A l'occasion d'une conférence de presse, le directeur de l'OMS a par ailleurs estimé que l'émergence du variant Omicron appelle le monde à se doter d'un nouveau mode de fonctionnement en matière de pandémies.



"Notre système actuel dissuade les pays d'alerter les autres de menaces qui inévitablement finiront par les atteindre", a t-il commenté, prenant l'exemple des mesures sanitaires décidées contre l'Afrique du sud, où a été détecté le variant Omicron. "L'Afrique du sud devrait être remerciée pour avoir détecté, séquencé et rapporté l'existence de ce variant, pas pénalisée", a t-il jugé.

L'Afrique du Sud, où a été détecté le nouveau variant Omicron, devrait passer les 10.000 contaminations quotidiennes de Covid d'ici la fin de la semaine, a mis en garde lundi l'épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim.  "Je m'attends à ce que nous dépassions les 10.000 cas par jour d'ici la fin de la semaine, nous verrons la pression sur les hôpitaux dans les deux ou trois semaines à venir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en ligne du ministère de la Santé.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.