États-Unis-Canada : une Française franchit par accident la frontière et se retrouve en détention

États-Unis-Canada : une Française franchit par accident la frontière et se retrouve en détention
"Je leur ai répondu que je ne l'avais pas fait exprès", a-t-elle expliqué à CBC. (Photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 23 juin 2018 à 07h30

La jeune fille est restée deux semaines dans un centre de détention avant de pouvoir rentrer au Canada.

Une adolescente française, en visite chez sa mère dans l'ouest du Canada, a passé deux semaines dans un centre de détention américain pour avoir - par inadvertance - franchi la frontière alors qu'elle courait sur une plage, ont rapporté vendredi 22 juin des médias.

Cedella Roman, 19 ans, a raconté à la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) que l'incident s'était produit le 21 mai, alors qu'elle se trouvait à White Rock (Colombie britannique), une ville frontalière de l'État américain de Washington.

"Je leur ai répondu que je ne l'avais pas fait exprès"

Alors que la marée montait, elle a reculé, emprunté un chemin de terre d'où elle a photographié le paysage avant de rebrousser chemin. 

C'est alors que deux agents américains en charge de la surveillance de la frontière l'ont accusé d'être illégalement passée de l'autre coté. 

"Je leur ai répondu que je ne l'avais pas fait exprès", a-t-elle expliqué à CBC, affirmant n'avoir vu aucun panneau signalant la frontière.

Deux semaines dans un centre de détention

L'adolescente, qui n'avait aucune pièce d'identité sur elle, a rapidement été transférée dans un centre de détention, 200 kilomètres plus au sud. 



A son arrivée, elle a téléphoné à sa mère, Christiane Ferne, qui s'est rendue sur place avec le passeport et le visa étudiant de sa fille. Les autorités américaines ont déclaré que ces documents devaient être vérifiés par les autorités canadiennes. 

La jeune fille est donc restée deux semaines dans le centre avant de pouvoir rentrer au Canada.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU