Covid: la ville de Moscou ordonne ses premières restrictions sanitaires depuis l'été

Covid: la ville de Moscou ordonne ses premières restrictions sanitaires depuis l'été
Un employé en combinaison de protection désinfecte la gare Léningrad à Moscou, le 19 octobre 2021

publié le mardi 19 octobre 2021 à 17h32

La ville de Moscou a ordonné mardi ses premières restrictions sanitaires depuis l'été, face à une nouvelle envolée des cas de Covid-19, sur fond de vaccination poussive et d'une vague épidémique qui ne faiblit pas.

Les autorités de la capitale russe ont ordonné la vaccination obligatoire de 80% des employés des services, contre 60% actuellement, d'ici au 1er janvier 2022, selon un message posté sur le site du maire, Sergueï Sobianine.

La mairie a également ordonné le confinement de tous les plus de 60 ans non vaccinés du 25 octobre au 25 février et le télétravail d'"au moins 30%" du personnel des entreprises.

Le Kremlin réfléchit de son côté à ordonner une semaine chômée fin octobre, pour ralentir la progression de la maladie.

La Russie et en particulier Moscou, principal foyer dans le pays, est confrontée depuis cet été à une nouvelle vague épidémique, portée par le variant Delta et une campagne de vaccination laborieuse.

Ces derniers jours, le pays n'a cessé de battre ses records de morts quotidiens dus au Covid-19. Mardi, il a ainsi enregistré 1.015 morts en 24 heures, du jamais vu depuis le début de la pandémie. 

A Moscou, le nombre de contaminations augmente rapidement depuis la mi-septembre et tourne désormais autour des 6.000 nouveaux cas chaque jour, selon les chiffres du gouvernement. Au niveau national, on compte quelque 33.000 infections détectées chaque jour.

Les autorités se refusent depuis des mois à introduire des restrictions strictes ou des confinements, par crainte d'affaiblir encore plus une économie déjà fragile.

En parallèle, la vaccination stagne à cause de la méfiance des Russes. Seuls 32,3% sont totalement vaccinés, selon les chiffres du site Gogov qui établi un bilan quotidien. 

Le virus se propage alors que les restrictions sanitaires gouvernementales sont très limitées, même si plusieurs régions ont réintroduit l'obligation de présenter un passe sanitaire pour accéder à des lieux publics. Le port du masque reste lui aléatoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.