Une sénatrice américaine, première à voter avec son nouveau-né

Une sénatrice américaine, première à voter avec son nouveau-né
Tammy Duckworth vote le 19 avril 2018 au Sénat américain avec son bébé âgé de 10 jours, une première
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 20 avril 2018 à 01h09

Agée d'à peine dix jours, Maile a fait son entrée dans la politique américaine jeudi sur les genoux de sa mère, la sénatrice Tammy Duckworth, première élue à avoir jamais voté dans l'hémicycle avec son bébé.

L'arrivée de la démocrate a été accueillie par des applaudissements.

Ancienne combattante de l'armée américaine, Tammy Duckworth a perdu ses jambes et frôlé la mort en Irak le 12 novembre 2004, quand l'hélicoptère "Blackhawk" qu'elle co-pilotait a été touché par une roquette. 

C'est en chaise roulante, sa fillette endormie sur les genoux, qu'elle est allée déposer son vote --contre la personne choisie par Donald Trump pour diriger la Nasa-- devant le greffier... avant d'être entourée par ses collègues attendris. 

"C'était assez adorable", a déclaré la sénatrice aux journalistes, soulignant que tous les élus, y compris le chef de la majorité républicaine Mitch McConnell avaient été "très cordiaux et accueillants". 

A 50 ans, Tammy Duckworth est devenue début avril la première sénatrice à accoucher pendant son mandat. 

Pour son retour jeudi à la chambre haute après la naissance, elle a fait tomber une autre barrière en profitant d'un changement des règles souvent rigides du Sénat voté la veille: il autorise désormais les sénateurs à amener leurs nourrissons dans l'hémicycle lorsqu'ils sont réunis en séance. Les enfants de plus d'un an n'y sont toutefois toujours pas autorisés. 

C'est une autre sénatrice démocrate, Amy Klobuchar, qui a plaidé en faveur de ce changement afin de rendre le Sénat plus conciliant avec la vie de famille. "Ce sera désormais la norme parce que nous pensons que d'autres mamans et papas voudront peut-être aussi amener leurs bébés dans l'hémicycle", a-t-elle déclaré. 

Les élus de la Chambre des représentants peuvent déjà, eux, amener leurs enfants. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.