Une météorite s'écrase sur sa maison, il touche le gros lot

Une météorite s'écrase sur sa maison, il touche le gros lot©Panoramic
A lire aussi

publié le vendredi 20 novembre 2020 à 17h51

Un habitant de l'île de Suma­tra, en Indonésie, a découvert chez lui une roche de plus de deux kilos estimée à plus d'1,5 million d'euros.

Cet artisan indonésien a eu beaucoup de chance dans son malheur. Alors qu'il était en train de confectionner un cercueil, une météorite est tombée sur sa maison, faisant un trou béant dans le toit, raconte The Independent. "Le son était si fort que certaines parties de la maison tremblaient aussi.

Et après avoir fouillé, j'ai vu que le toit en tôle de la maison s'était brisé", a ainsi raconté Josua Huta­ga­lung, 33 ans, au journal indonésien Kompas.



La roche de plus de deux kilos a également bien endommagé le plancher puisqu'elle s'est enfoncée à près de 15 centimètres. En inspectant de plus près, le trentenaire s'est retrouvé nez à nez avec une pierre encore chaude. Fort de cette étonnante découverte, le fabricant de cercueils fait alors appel à un collectionneur spécialisé, qui lui annonce qu'il s'agit d'une météorite très rare, iden­ti­fiée comme de la Chon­drite carbo­née CM1/2, estimée à environ 720 euros le gramme. La roche pourrait dater d'en­vi­ron 4,5 milliards d'années.

Prendre sa retraite et construire une église

Dans les colonnes du Sun, Josua Huta­ga­lung a indiqué avoir vendu cette météorite à l'expert américain Jared Collins, qui l'a ensuite cédé à un collectionneur. La roche serait actuellement stockée au Center for Meteorite Studies de l'Arizona State University. Bien que l'artisan indonésien n'est pas dévoilé le montant de cette vente, les estimations indiquent que la météorite est partie pour plus d'1,5 million d'euros. L'expert améri­cain Jared Collins, qui lui a acheté la météorite, a quant à lui confié avoir reçu une multitude d'offres. "Mon téléphone n'ar­rê­tait pas de sonner, j'ai dû sauter dans le premier avion et acheter la météorite. J'ai transféré autant d'argent que j'ai pu et je suis allé trouver Josua, qui s'est avéré être un habile négociateur", a-t-il raconté au Sun.

Interrogé sur ce qu'il allait faire avec l'argent de la vente, Josua Huta­ga­lung a déclaré au tabloïd britannique qu'il envisageait de faire construire une église pour sa communauté et qu'il comptait prendre sa retraite. "J'ai trois garçons, mais j'ai toujours voulu avoir une fille, j'espère que cette météorite est un signe du ciel que j'aurai la chance d'en avoir une maintenant", a-t-il par ailleurs ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.