Une délégation communiste française, avec une sénatrice, arrêtée en Turquie

Une délégation communiste française, avec une sénatrice, arrêtée en Turquie
Les personnes arrêtées s'étaient rendues en Turquie en tant qu'observateurs des élections qui se déroule le 24 juin 2018

AFP, publié le dimanche 24 juin 2018 à 16h29

Une délégation communiste française de trois personnes, dont la sénatrice Christine Prunaud, a été arrêtée dimanche à Agri en Turquie, alors que ses membres étaient venus comme observateurs des élections présidentielle et législatives, a annoncé le Parti communiste (PCF) dans un communiqué.

"Le pouvoir turc veut ainsi étouffer toutes les voix qui dénoncent les fraudes massives à l'œuvre, notamment en véhiculant sur Twitter que +les membres de la délégation seraient de faux observateurs qui tenteraient de manipuler les élections+", a dénoncé le Parti communiste.

L'agence turque Anadolu a de son côté rapporté que des procédures judiciaires avaient été engagées contre 10 étrangers accusés, selon l'agence, d'avoir tenté de se faire passer pour des observateurs internationaux.

D'après l'agence, trois Français, trois Allemands et trois Italiens figurent parmi les personnes interpellées.

Plus de 56 millions d'électeurs étaient appelés dimanche à voter pour leur président et leurs députés, dans un scrutin qui marquera le passage du système parlementaire en vigueur à un régime hyper-présidentiel, voulu par Recep Tayyip Erdogan, mais décrié par ses opposants.

Le principal parti d'opposition turc a dénoncé des tentatives de fraude et énuméré plusieurs exemples de tentatives de bourrage d'urnes, avec notamment une urne comptant déjà une centaine de bulletins de vote, tous pour l'alliance dominée par le parti au pouvoir AKP (islamo-conservateur), avant même l'ouverture des bureaux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU