Un Texan lutte pour son fils, meurtrier de sa famille

Un Texan lutte pour son fils, meurtrier de sa famille

Kent Whitaker (G) et son fils Bart condamné à mort lors d'une visite au parloir en ocotbre 2016

Libération, publié le mardi 13 février 2018 à 17h29

Sur son lit d'hôpital, le thorax perforé par une balle de 9 mm, Kent Whitaker s'était juré de se venger de l'homme qui avait voulu le tuer et avait décimé sa famille. Aujourd'hui, Kent se bat contre l'exécution de cet homme, pour une raison supplémentaire : c'est son propre fils.

«J'étais radicalement opposé à toute idée de pardon, (...) J'avais juste envie de faire souffrir le plus possible ce tireur masqué --quel qu'il soit-- car il venait de saccager mon existence», confie à l'AFP le Texan de 69 ans. La tragédie qu'il évoque s'est déroulée à Sugar Land, une banlieue huppée de Houston, un soir de décembre 2003. Les quatre Whitaker étaient sortis dîner : Kent, le père; Tricia, sa femme; leurs deux fils, Bart et Kevin. Il s'agissait de fêter en avance le diplôme…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Un Texan lutte pour son fils, meurtrier de sa famille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]