Monde

Un ingrédient incontournable de vos burgers disparaît de grandes chaînes de fast-food en Inde

Marqué par une mauvaise récolte en raison de pluies de mousson importantes, le prix des tomates a été multiplié par quatre ces derniers mois en Inde. Le fruit, devenu un luxe, dans le pays a ainsi progressivement disparu des tables des ménages, tout comme des recettes des sandwichs chez McDonald's ou encore Burger King.

C'est une absence remarquée. La tomate, aliment courant dans l'alimentation de base de la cuisine indienne, se fait de plus en plus discrète. En cause ? Des pluies de mousson importantes et de mauvaises récoltes qui ont fait exploser le prix du fruit de plus de 400%. Ainsi, la chaîne de fast-food Burger King a pris la décision de les retirer temporairement de la recette de ses sandwichs, rapporte Reuters, jeudi 17 août. L'entreprise emboîte ainsi le pas aux enseignes McDonald's et Subway qui ont déjà retiré le précieux ingrédient dans leurs restaurants il y a de cela un mois.

« Même les tomates ont besoin de vacances ! »

Sur son site internet, Burger King explique que l'absence des tomates dans ses menus est due "à des conditions imprévisibles concernant la qualité et l'approvisionnement des cultures de tomates". Mais pas de panique ! L'entreprise l'assure, l'ingrédient très convoité reviendra "bientôt". Sur un ton humoristique et décalé, marque de fabrique de la chaîne de restauration rapide, des pancartes ont ainsi été placardées dans les restaurants indiquant : "Même les tomates ont besoin de vacances !".

Les précipitations inhabituelles lors des pluies de mousson ces dernières semaines en Inde ont eu raison des cultures de tomates qui ont été dévastées. Alors que le prix de base était de 27 roupies (30 centimes) pour un kilo de tomates, aujourd'hui, celui-ci est de 107 roupies (1,18 euro). Un luxe pour une grande partie des habitants, dans ce pays où l'inflation alimentaire a atteint 11,5%. Un record.

publié le 18 août à 08h45, Kévin Comby, 6Médias

Liens commerciaux