Un homme d'affaires chinois arrêté en Pologne pour espionnage

Un homme d'affaires chinois arrêté en Pologne pour espionnage
Un homme d'affaires chinois et un Polonais soupçonnés d'espionnage en faveur de la Chine ont été arrêtés en Pologne, ont annoncé vendredi des hauts responsables à Varsovie

AFP, publié le vendredi 11 janvier 2019 à 12h14

Un homme d'affaires chinois et un Polonais soupçonnés d'espionnage en faveur de la Chine ont été arrêtés en Pologne, ont annoncé vendredi des hauts responsables à Varsovie, des médias assurant que le Chinois était un des dirigeants locaux du géant technologique Huawei.

Le Polonais impliqué a travaillé pour des organes officiels et était aussi conseiller de la filiale polonaise du groupe français de télécommunications Orange, affirment aussi certains médias.

"Un Polonais et un Chinois ont été arrêtés sous l'accusation d'espionnage. Le Chinois est un homme d'affaires travaillant pour un important groupe d'électronique", a déclaré l'adjoint au ministre coordinateur des services spéciaux Maciej Wasik, cité par l'agence PAP.

Arrêtés mardi, ils sont soupçonnés d'avoir agi "pour le compte des services chinois et au détriment de la Pologne", a précisé de son côté Stanislaw Zaryn, porte-parole du ministre coordinateur des services spéciaux.

Selon plusieurs médias polonais, dont la chaîne de télévision privée Polsat News et la chaîne publique TVP Info, le suspect chinois serait l'un des directeurs de la filiale polonaise du groupe géant chinois Huawei, tandis que le Polonais serait expert en sécurité informatique et ancien officier de l'Agence de sécurité intérieure ABW -- dont les hommes l'ont arrêté. Il aurait également été conseiller de la filiale locale du groupe Orange.

Ce Polonais est une "personne connue dans le secteur informatique", s'est borné à dire M. Wasik, précisant que l'enquête "avait été menée depuis longtemps, avec beaucoup de soin". Selon M. Zaryn, il a travaillé "pour plusieurs institutions d'Etat". 

Un tribunal a décidé jeudi de fixer à trois mois la période de détention provisoire des deux hommes, Weijing W. et Piotr D., a indiqué M. Zaryn, donnant, conformément à la loi polonaise, seulement les prénoms des suspects et l'initiale de leur nom de famille.

Les appartements et les lieux de travail des deux hommes ont été perquisitionnés, a-t-il ajouté.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.