Un élève ouvre le feu dans un lycée américain: 2 morts, 17 blessés

Un élève ouvre le feu dans un lycée américain: 2 morts, 17 blessés

Localisation du lycée de Marshall County dans le ville de Benton (Kentucky, Etats-Unis) où une fusillade a éclaté mardi

AFP, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 07h16

Un élève a ouvert le feu mardi dans son lycée de l'Etat du Kentucky, tuant deux adolescents et faisant 17 blessés avant d'être arrêté, une nouvelle fusillade en milieu scolaire endeuillant les Etats-Unis.

Le tireur a été interpellé de façon non violente par un agent du shérif, puis placé en garde à vue. 

Il s'agit d'un élève du lycée, âgé de 15 ans. "Il sera inculpé de meurtres et de tentatives de meurtres", a déclaré Matt Bevin, le gouverneur de cet Etat situé à l'ouest des Appalaches.

Une lycéenne de 15 ans est morte sur place. Un lycéen, également âgé de 15 ans, a été mortellement touché par balle et est décédé à l'hôpital, a ajouté le gouverneur. Il a précisé que toutes les victimes étaient a priori scolarisées dans l'établissement.

Parmi elles, 13 ont été blessées par balle, dont quatre sont hospitalisées, trois dans un "état grave", la quatrième dans un état "stable", a précisé la police du Kentucky. Cinq autres ont été blessées dans la panique causée par l'attaque. 

Toutes étaient âgées de 14 à 18 ans. 

Les tirs ont éclaté au début des classes au lycée de Marshall County, dans la petite ville de Benton. Un endroit où, selon M. Bevin, une telle "tragédie immense" était "inconcevable".

- Panique pour sortir -

"Les faits ont débuté à 07H57, quand un élève de 15 ans est entré dans le lycée porteur d'une arme de poing et a commencé à tirer. Le premier appel au (numéro d'urgence) 911 a été enregistré à 07H59. A 08H06, la première équipe d'intervention est arrivée à l'école", a relaté Rick Sanders, chef de la police du Kentucky.

Les médias locaux ont rapporté des scènes de panique, les élèves se précipitant hors du lycée tandis que des parents en pleurs tentaient d'avoir des nouvelles de leurs enfants.

"Ils ont détruit les grilles et les clôtures afin de sortir", a déclaré à NBC Shea Thompson, dont les enfants sont scolarisés sur place.

Des psychologues ont commencé à tenter de réconforter les habitants de cette zone rurale, la ville de Benton comptant moins de 5.000 habitants.

"Il faudra longtemps avant que cette plaie ne se referme", a estimé le gouverneur Bevin.

Lundi, une adolescente de 15 ans avait été blessée par balle dans la cantine de son lycée du Texas. Les Etats-Unis enregistrent en moyenne une fusillade en milieu scolaire par semaine, selon des associations.

"Les écoles de notre nation devraient être les endroits les plus sûrs pour notre population. Pourquoi laissons-nous cette terreur se poursuivre?", a questionné dans un communiqué Gabby Giffords, une élue qui fut victime d'une fusillade en Arizona, qui l'a laissée handicapée.

- Elèves entraînés -

Le drame au lycée de Marshall County intervient un peu plus d'un mois après la commémoration aux Etats-Unis du massacre de Sandy Hook, une école primaire du Connecticut où furent abattus il y a cinq ans 20 enfants âgés de 6 et 7 ans. 

Les Etats-Unis avaient été auparavant traumatisés par de précédentes fusillades en milieu scolaire, comme celles de Columbine en 1999 ou Virginia Tech en 2007.

Depuis la tuerie de Sandy Hook, les procédures d'alerte et les exercices d'entraînement se sont multipliés dans les établissements scolaires américains. 

L'objectif de ces formations est d'apprendre aux écoliers la conduite à tenir face à un "tireur en action", un cas de figure fréquent étant donnée la dissémination des armes à feu dans le pays.

La police du Kentucky a d'ailleurs fait savoir qu'elle avait récemment assuré une telle formation au lycée de Marshall County.

"Les élèves et l'équipe enseignante ont fait tout ce à quoi ils avaient été formés", a assuré M. Sanders.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
14 commentaires - Un élève ouvre le feu dans un lycée américain: 2 morts, 17 blessés
  • Surtout, surtout, ne changez rien, laissez les armes de tous genres en vente libre! On voit bien que c'est LA bonne solution pour mettre fin à la violence...

  • OUF, l'essentiel est respecté et sauvé : le droit de porter une arme .......

  • Encore une fois les esprits simples vont se focaliser sur les armes ce qui leur évitera de se demander pourquoi aux USA ce problème est récurent. A l'évidence il est beaucoup plus difficile de se demander qu'est-ce qui dans l'éducation, la conjoncture sociétale, des troubles psychologiques non détectés, voir l'alimentation ou tant d'autres choses peuvent bien conduire les américains à passer à l'acte.

    Merci. Certes, la vente libre d'armes fait partie du problème mais elle n'en est que la conséquence. La source est sans doute ce culte du plus fort qui, aux USA, atteint un degré des plus élevés et a fait du harcèlement un sport national. Tant pis pour les vilains petits canards, tout le monde, profs compris, trouve normal de se défouler sur eux : pardi ! ils sont là pour ça. Jusqu'au jour où certains de ces vilains petits canards saturent et viennent massacrer les sources de leur mal-être et les symboles de leur échec. C'est notamment ce qui s'est passé à Columbine. C'est par là qu'ils devraient commencer : le respect de l'autre, qu'il soit le quaterback, la cheerleader ou le petit timide acnéique et la petite maigrichonne bonne en poésie et porteuse d'un appareil dentaire.

  • C'est tout ?
    Ou a t'il donc appris à ce servir de son arme ?
    Dans ce pays ou chacun a le droit ( presque le devoir. . .) de tuer l'autre , quelle négligence ! ! !
    Il est vrai , que comme un peu partout , ce qui compte c'est de vendre ! ! !

  • Dans les commentaires presque tout le monde parle de Trump mais la constitution Américaine avec son 4e amendement existe depuis 1787 et est appliquée depuis 1789 donc aucun président depuis ne l'a remise en cause ni voulu l'abroger

    C'est comme chez nous où il faudrait abroger le Sénat qui ne sert à rien et qui nous coûte beaucoup d'argent avec tous les avantages donnés aux Sénateurs mais effectivement, il faut revenir sur la Constitution et çà, aucun Président ne s'y attaque

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]