«Un acte hostile et inamical» : le Venezuela répond à Macron

«Un acte hostile et inamical» : le Venezuela répond à Macron

leparisien.fr, publié le samedi 27 janvier 2018 à 19h16

Le président français avait dénoncé «la dérive» du régime de Caracas vendredi.

Le Venezuela répond à Emmanuel Macron. Caracas a rejeté samedi les déclarations «inacceptables» du président français. Ce dernier avait dénoncé «la dérive» du gouvernement vénézuélien et souhaité un accroissement des sanctions européennes.« Le gouvernement du Venezuela rejette énergiquement les déclarations inacceptables » du président français « dans lesquelles il disqualifie le gouvernement démocratique du Venezuela », écrit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.« Une copie fidèle du gouvernement suprémaciste des Etats-Unis »Il s'agit d'un « acte hostile et inamical de la part du leader d'une nation avec laquelle le Venezuela a entretenu des liens…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - «Un acte hostile et inamical» : le Venezuela répond à Macron
  • il aut dire que nous vivons l'époque de la contre révolution,
    celle qui donne fortune et impunité et privilèges aux nantis,
    qui prend l'argent des retraites pour le donner au patronat

  • la formation de " young leader " de macron (regardez leur liste nominative sur internet c est edifiant pour comprendre la politique ) fait qu il se rangera automatiquement sur la position des USA

  • Il me semble bien que notre président veut s'accaparer tous les pouvoirs car il choisit ses médias, il criminalise toutes les actions syndicales avec sa loi scélérate sur le code du travail, il ponctionne les vieux pour donner aux riches, il ne supporte aucune contestation dans ses rangs et les représentants de LREM sont priés d'obéir le doigt sur la couture du pantalon, il veut réduire le nombre d'élus ...alors critiquer le Vénézuela c'est l'hôpital qui se moque de la charité même si le niveau de vie des 2 pays n'est pas comparable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]