Turquie: l'ancienne coprésidente du parti prokurde HDP arrêtée

Turquie: l'ancienne coprésidente du parti prokurde HDP arrêtée

L'ex-coprésidente du parti pro-kurde HDP Serpil Kemalbay (au centre), entourée de ses successeurs Pervin Buldan (à gauche) et Sezai Temelli (à droite), le 11 février 2018 lors du congrès du parti à Ankara

New ...

AFP, publié le mardi 13 février 2018 à 16h03

L'ancienne coprésidente du principal parti prokurde turc HDP, Serpil Kemalbay, a été arrêtée mardi pour avoir critiqué l'opération menée par Ankara dans le nord de la Syrie, selon une responsable de sa formation.

Mme Kemalbay, qui a été remplacée à la coprésidence du Parti démocratique des peuples (HDP) par Pervin Buldan lors d'un congrès dimanche, a été arrêtée mardi à Ankara, devant son domicile, a annoncé à l'AFP une responsable de sa formation politique.

Elle avait été nommée en mai à la coprésidence du HDP pour remplacer Figen Yüksekdag, elle-même incarcérée et déchue de son mandat de députée.

Elle partageait la direction du parti avec Selahattin Demirtas, incarcéré depuis novembre 2016, et remplacé dimanche par Sezai Temelli.

Un mandat d'arrêt avait été émis contre Mme Kemalbay vendredi dernier, en raison d'appels à manifester contre l'opération militaire en Syrie, selon l'agence étatique Anadolu.

Le HDP critique l'offensive militaire turque dans l'enclave syrienne d'Afrine, accusant Ankara de viser "les Kurdes en tant que peuple".

Mais le gouvernement turc affirme mener cette opération pour éliminer les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme une organisation "terroriste" par Ankara, mais alliée des Etats-Unis.

Les autorités turques considèrent les YPG comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée "terroriste" par la Turquie et ses alliées occidentaux, et qui mène une insurrection armée contre le pouvoir central turc depuis 1984.

Depuis le lancement de l'opération, baptisée "Rameau d'olivier", 666 personnes ont ainsi été arrêtées en Turquie pour s'y être opposées, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié lundi.

Le président Recep Tayyip Erdogan avait en effet appelé à l'unité nationale autour de cette offensive, mettant en garde ceux qui s'y opposeraient.

Le parquet d'Ankara a par ailleurs ouvert une enquête lundi contre la nouvelle co-présidente du HDP, Mme Buldan, en raison de déclarations à propos de l'offensive faites lors du congrès de dimanche.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Turquie: l'ancienne coprésidente du parti prokurde HDP arrêtée
  • La Turquie avec ce dictateur Erdogan est devenue un immense goulag !

  • Petit à petit ce pays s'enfonce dans la dictature, Erdogan un dictateur tout puissant qui se sert de la religion pour asservir ses sujets !!

    A ce sujet, il serait bon de relire les citations de l'immense Mustapha Kemal, un chef d'Etat turc éclairé par son érudition, en tous points à l'opposé du sinistre dictateur Erdogan qui a entourloupé son peuple en se servant de la superstition religieuse pour mener à bien son projet obscurantiste et misogyne.

    Les écrits et les paroles de Kémal Atatürk visant la religion du prophète ferait passer Charlie pour des enfants de cœur !!

    En témoigne celle-ci, Gaos... Depuis plus de cinq cent ans, les règles et les théories d'un vieux cheikh arabe et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'Islam, cette théologie absurde d'un Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.

    Dans mon commentaire je pensais à cette citation d'Ataturk, mais comme tout grand homme il a eu sa part d'ombre, la gestion du génocide Arménien, même s'il n'est pas à l'origine de ce massacre !

    Je crois me souvenir qu'il a tiré un trait sur cette tragédie afin d'assurer la cohésion du peuple turc, un peu à la manière de ce qui s'est passé en France à l'issue de la seconde guerre mondiale. Si les responsables de cette époque s'étaient comportés comme les inaptes d'aujourd'hui, nous n'aurions rien reconstruit et les trente glorieuses auraient été moins brillantes.

    A l'époque les kurdes aussi ont participé au génocideb !!

    Je ne connais pas bien les détails mais ça me semble en effet assez probable vu le contexte historique.

  • c'est qui le dirigeant corse qui est en garde a vu pour un statut Facebook ????

  • Erdogan fait partie des intouchables , médiatiquement parlant.

  • il est périlleux d'exprimer une opinion dans ce pays éminemment démocratique.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]