Trump envoie une délégation au Mexique pour rencontrer le président-élu

Chargement en cours
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, le 31 mai 2018 à New York
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, le 31 mai 2018 à New York
1/2
© AFP, KENA BETANCUR

AFP, publié le vendredi 13 juillet 2018 à 07h14

Donald Trump enverra au Mexique une délégation de haut rang, dirigée par le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, pour rencontrer vendredi le président-élu de gauche Andrés Manuel López Obrador, signe de l'importance qu'il attribue à la relation bilatérale  tendue ces derniers mois, a déclaré une source du gouvernement américain.

La délégation, dirigée par Mike Pompeo, et composée du conseiller présidentiel et gendre de Donald Trump, Jared Kushner, de la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, et du secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, rencontrera M. López Obrador, homme politique de gauche surnommé AMLO, vainqueur à une écrasante majorité, des élections du 1er juillet.

"C'est un voyage important programmé à un moment-clé de notre relation bilatérale", a déclaré jeudi un haut-fonctionnaire du Département d'Etat américain aux journalistes au sujet de cette visite.

Une rencontre est également prévue avec le président sortant Enrique Peña Nieto, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Luis Videgaray.

Lors de cette visite seront abordés les sujets chers aux deux états, tels que le commerce, l'immigration, la sécurité et les différends frontaliers, a précisé le fonctionnaire du Département d'Etat.

Les relations entre les États-Unis et le Mexique sont tendues depuis la prise de fonctions de Donald Trump en janvier 2017, après une campagne présidentielle chargée d'insultes anti-mexicaines, d'attaques contre l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), qui lie les deux pays et le Canada depuis 1994, et la promesse de construire un mur à la frontière, payé par le Mexique.

AMLO a promis durant sa campagne "de mettre (Trump) à sa place", mais après le premier appel téléphonique post-élections, les deux dirigeants ont indiqué leur intention d'entretenir une bonne relation.

"Ce voyage sera une bonne occasion de poursuivre notre conversation et de se connaître", a informé le fonctionnaire du Département d'Etat américain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU