Trouvez l'immortalité: ordre de l'empereur de Chine!

Trouvez l'immortalité: ordre de l'empereur de Chine!

L'armée de terracotta, le 21 octobre 2016 à Xian, découverte en 1974, est composée de 8.000 soldats destinés à protéger le premier empereur chinois Qin Shihuang dans l'au-delà

A lire aussi

AFP, publié le lundi 25 décembre 2017 à 09h44

Le premier empereur de Chine, le très redouté Qin Shihuang, avait ordonné à son administration de lui trouver un élixir d'immortalité, selon un texte bimillénaire découvert à la faveur de fouilles archéologiques dans le sud du pays, rapporte l'agence Chine nouvelle.

L'obsession du premier empereur pour la vie éternelle était bien connue: c'est lui qui s'était fait construire l'immense mausolée souterrain de Xian (nord) rempli de près de 8.000 soldats en terre cuite destinés à le protéger dans l'au-delà. Cette armée d'outre-tombe a été découverte en 1974.

Mais en étudiant des textes trouvés en 2002 au fond d'un puits dans la province du Hunan (centre), les archéologues ont également établi que Qin Shihuang avait ordonné la recherche nationale d'un élixir qui donnerait la vie éternelle.

Le texte comporte un décret impérial ordonnant ces recherches, ainsi que des réponses -- plutôt embarrassées -- des autorités locales, bien en peine de donner satisfaction au redoutable monarque.

Selon Chine nouvelle, "un village du nom de 'Duxiang' rapportait qu'aucun remède miracle n'avait encore été trouvé, laissant entendre que les recherches allaient se poursuivre".

Une autre localité appelée Langya, dans l'actuelle province du Shandong (est), "faisait état d'une herbe cueillie sur une montagne sacrée".

La potion n'a visiblement pas eu d'effet puisque Qin Shihuang est mort selon les historiens en 210 avant JC, après 11 années de règne impérial.

Le texte a été écrit sur une série de lamelles en bois reliées à l'origine entre elles par des ficelles. Cette technique était le support le plus courant de l'écriture en Chine avant l'apparition du papier, au début du premier millénaire de notre ère.

Au total, 36.000 lamelles comportant plus de 200.000 caractères chinois calligraphiés verticalement ont été découverts au fonds d'un puits dans l'ouest du Hunan en 2002. Les archéologues continuent à les étudier pour en comprendre tout le sens.

Qin Shihuang, à l'origine roi de l'Etat de Qin, a conquis l'un après l'autre les six autres royaumes qui composaient alors la Chine, unifiant le pays en 221 av JC et lui donnant le nom par lequel il est toujours connu aujourd'hui en Occident. Cruel et despotique, il est réputé avoir ordonné l'édification de la Grande muraille, l'autodafé des livres et l'exécution des lettrés.

 
4 commentaires - Trouvez l'immortalité: ordre de l'empereur de Chine!
  • Certes l'élixir d'immortalité n'a pas permis à ce brillant unificateur mais féroce dictateur de vivre au cours des siècles mais il nous a laissés un patrimoine superbe: une armée de soldats en terre cuite tous différents .

  • Il n'a pas du emmener son immortalité au paradis. Ne se serait-il pas réincarné en Macron pour conquérir la France?

  • Petite précision : Après la période féodale dite "Printemps et Automne" s'étendant du dixième au sixième siècle avant JC, il y eut celle des "Royaumes Combattants", jusqu'à l'unification par le "Grand Empereur" au troisième siècle avant JC. Au début, il y en avait sept mais, à la fin, plus que trois. Et donc Qin Shihuang n'a pas conquis six autres royaumes mais "seulement" deux (dont, l'un où il était né).

  • a l'époque d'Alexandre de Macédoine (le grand) et de l'empereur chinois Qin Shihuang ont attribuait au mercure le don de rendre immortel c'est pour cela que Alexandre est certainement mort empoisonné et que l'on "aurai" trouvé des traces de mercure autour du tumulus impérial chinois qui a ce jour demeure encore inviolé

    Le mercure semble avoir plutôt été utilisé, sous forme de composés, pour conserver les corps des défunts. Une sépulture romaine, proche de Rome, avait livré, au dix neuvième siècle, le corps d'une jeune fille, en parfait état de conservation et la même chose, dans plusieurs sépultures chinoises d'environ deux millénaires. Les témoins auraient ils exagéré, la "fraîcheur" des défunts?
    Le liquide dans lequel ils baignaient, était décrit.., comme de couleur rouge...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]