Trois soldats français blessés dans un attentat au Mali

Trois soldats français blessés dans un attentat au Mali©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 21h35

Une attaque contre un convoi blindé français a blessé trois soldats ce jeudi au Mali. L'attentat a eu lieu dans l'est du pays, à la frontière avec le Niger, explique Le Parisien.

En fin de journée, l'organisation jihadiste d'Adnan Abou Walid Sahraoui, qui a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI), a revendiqué cette attaque via un communiqué. "Les soldats du califat ont attaqué jeudi 11 janvier au petit matin une colonne de l'armée française avec un véhicule piégé", indique le groupe, affirmant avoir infligé plusieurs pertes et d'importants dégâts matériels aux troupes françaises. L'État-major des armées à Paris avait indiqué ce vendredi matin qu'il s'agissait d'une attaque-suicide. Un des soldats, gravement blessé, a été rapatrié vers un hôpital militaire français.

Cet attentat intervient à la date anniversaire du déclenchement de l'opération Serval, initiée il y a cinq ans (le 11 janvier 2013). Le convoi roulait entre Ménaka et Indelimane dans le cadre d'une opération visant des groupes terroristes. Le kamikaze a trouvé la mort dans l'explosion.

Selon un décompte de l'AFP, 18 militaires ont été tués au Mali depuis l'opération Serval en 2013, à laquelle a succédé Barkhane, étendue à cinq pays du Sahel, en août 2014.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
215 commentaires - Trois soldats français blessés dans un attentat au Mali
  • Avec vous courage

  • C'est la première fois que les journaux indique le nombre d'ennemies tués !!!??

  • Bon rétablissement à ces soldats.
    Eux, au moins, risquent leur vie pour la paix et la sécurité en combattant le terrorisme.
    Plus de 25000 de mes coreligionnaires ne sont pas revenus d'Algérie où ils tentaient d'assurer le "maintient de l'ordre" (?) en se faisant trouer la peau pour défendre . . . . . des puits de pétrole !

  • toujours des commentaires de journalistes disproportionner

  • Ces gens la ne nous aimes pas , il faut faire rentrer nos militaires , nous en avon besoin chez nous.Nous aimons nos soldats surtout vivants.