Torture : la probable future patronne de la CIA, Gina Haspel, sur le grill

Torture : la probable future patronne de la CIA, Gina Haspel, sur le grill©ALEX EDELMAN / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP

franceinfo, publié le vendredi 11 mai 2018 à 00h13

Pour beaucoup d'Américains, elle incarne le recours à la torture pratiquée par la CIA dans des prisons secrètes après les attentats du 11 Septembre. Il y a 16 ans, Gina Haspel supervisait une prison en Thaïlande, où des membres d'Al-Qaïda ont subi des simulacres de noyade. Devant les sénateurs américains, elle le promet : pas question de recourir à nouveau à la torture, même si le président Donald Trump le lui demandait.

Soutenue par Donald Trump

Un grand oral interrompu à plusieurs reprises par des opposants à la torture. Gina Haspel se justifie. À l'époque, dit-elle, la torture était légale. Mais interrogée sur la moralité de ces techniques d'interrogatoire, elle élude. Des réponses qui n'ont que partiellement convaincu le Sénat. Sa nomination, soutenue par Donald

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.