Terrorisme en Occident : 51 attentats passés au crible par des chercheurs

Terrorisme en Occident : 51 attentats passés au crible par des chercheurs
Une femme se recueille place de la République, un an après les attentats de Paris et Saint-Denis, le 13 novembre 2016.

Orange avec AFP, publié le mardi 04 juillet 2017 à 17h36

C'est la première étude du genre repérée par plusieurs médias dont Le Parisien et Le Figaro. Une étude universitaire a passé au peigne fin les 51 attentats perpétrés en Occident depuis la proclamation du "califat islamique" par l'Etat islamique en Irak et au Levant, ancien EI, le 29 juin 2014.

Son nom : "Djihadiste de la porte d'à côté. Radicalisation et attaques djihadistes en Occident".



Les trois chercheurs répertorient 51 attaques concentrées sur 8 pays. La France est le pays le plus touché avec 17 attentats commis sur son sol, devant les Etats-Unis, 16 attaques. Le nombre d'attaques passe ensuite sous la barre de la dizaine avec six attentats commis en Allemagne, quatre en Grande-Bretagne, trois en Belgique, trois au Canada, une au Danemark et en Suède. Les attaques ont été perpétrées par 65 assaillants, elles ont fait 395 morts et 1549 blessés.



L'étude dresse le portrait-robot des terroristes. Il s'agit d'un homme jeune (seules deux terroristes étaient des femmes), 27,3 ans en moyenne, originaire du pays qu'il attaque, 73%. Seuls 6% des assaillants s'y trouvaient illégalement.

Les trois chercheurs se sont également intéressés au passé judiciaire des terroristes. 82% des assaillants étaient connus des services de police et 57% d'entre eux avaient un passé criminel, 18% d'entre eux avaient séjourné en prison. On apprend par ailleurs que la majorité des attaques sont des actions autonomes, 66% contre 8% d'actions planifiées sur ordre direct de l'EI.

Autre information de cette étude, le nombre des attentats ne cesse d'augmenter depuis 2014 et a bondi cette dernière année. 22 attaques étaient recensées sur l'année écoulée en mai 2017 contre 12 attaques en mai 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.