Climat: Washington et Londres saluent la décision de Pékin sur le charbon, mais demandent davantage

Climat: Washington et Londres saluent la décision de Pékin sur le charbon, mais demandent davantage
Une centrale à charbon le 19 novembre 2015 près de Datong, en Chine

publié le jeudi 23 septembre 2021 à 04h17

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont salué mercredi la décision de la Chine de cesser de construire des centrales à charbon à l'étranger, mais ont appelé les autorités chinoises à faire davantage, dans leur pays, pour lutter contre le changement climatique.

Le président chinois Xi Jinping a fait cette annonce mardi lors de son discours à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, une promesse significative saluée par les écologistes.

"Je veux vraiment remercier le président chinois Xi pour ce qu'il vient d'annoncer pour mettre fin au financement international du charbon par la Chine", a réagi le Premier ministre britannique Boris Johnson à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU.

"J'espère que la Chine ira maintenant plus loin, et arrête aussi graduellement l'utilisation du charbon au niveau national", a-t-il ajouté.

"Nous saluons cette annonce mais nous estimons aussi qu'il faut faire davantage", a également dit un responsable américain à des journalistes en marge de la réunion des Nations unies à New York.

"Nous espérons entendre davantage au sujet des mesures supplémentaires qu'ils peuvent prendre, au cours de cette décennie décisive, pour réduire leurs émissions nationales" de gaz à effet de serre, a-t-il ajouté sous couvert de l'anonymat.

Selon ce responsable, de nouvelles mesures chinoises permettraient d'"aider à rapprocher le monde d'une trajectoire pour empêcher les températures d'augmenter de beaucoup plus que 1,5°C" par rapport au niveau pré-industriel, l'objectif idéal de l'accord de Paris sur le climat conclu en 2015 mais qui semble de plus en plus hors d'atteinte.

L'émissaire américain pour la crise climatique, John Kerry, avait estimé début septembre lors d'une visite en Chine que la construction continue de centrales à charbon dans le pays asiatique risquait de réduire à néant les efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.