Tensions Etats-Unis / Iran : des roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad

Tensions Etats-Unis / Iran : des roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad
Un soldat sur le toit de l'ambassade américaine à Bagdad, le 1er janvier 2020

, publié le dimanche 05 janvier 2020 à 21h00

Dimanche 5 janvier, des témoins ont rapporté que deux roquettes se sont abattues près de l'ambassade américaine à Bagdad (Irak).

Dimanche 5 janvier, en soirée, au moins deux roquettes se sont abattues près de l'ambassade américaine dans la Zone verte de Bagdad. Ce bombardement intervient deux jours après l'assassinat du général iranien Qassem Soleimani lors d'une attaque américaine sur l'aéroport de Bagdad.


En tout, depuis fin octobre 2019, 14 attaques à la roquette ont ciblé des intérêts américains en Irak.

Si ces dernières n'ont jamais revendiquées, Washington les a attribuées aux brigades du Hezbollah, une faction favorable à l'Iran. Pour rappel, le Hezbollah avait appelé le samedi 4 janvier les soldats irakiens à s'éloigner des troupes américaines avant dimanche 14H00 GMT.

L'appel de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni à la désescalade

Plus tôt durant la soirée, les dirigeants allemand, français et britannique avaient convenu d'œuvrer à la désescalade au Moyen-Orient. "La chancelière (Angela Merkel), le président français (Emmanuel Macron) et le Premier ministre britannique (Boris Johnson) ont convenu de travailler ensemble pour réduire les tensions dans la région", a déclaré le porte-parole de l'exécutif allemand après un entretien entre Mme Merkel et MM. Macron et Johnson. Les trois dirigeants "sont d'accord pour estimer qu'une désescalade est désormais urgente", a ajouté le porte-parole avant d'ajouter que "l'Iran en particulier est instamment invité à faire preuve de retenue dans les circonstances actuelles".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.