Tchétchénie : pour le chef de la police de Grozny, le mot "gay" est tabou

Tchétchénie : pour le chef de la police de Grozny, le mot "gay" est tabou
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 23h38

En Tchétchénie, le régime de Ramzan Kadyrov se livre depuis le début de l'année 2017 à une véritable purge contre les homosexuels, systématiquement arrêtés et passés à tabac, voire assassinés. Le président tchétchène nie en bloc ces persécutions : comment pourrait-il persécuter une communauté qui n'existe pas ? Après les révélations du journal indépendant Novaïa Gazeta, qui a le premier alerté sur cette situation, Kadyrov avait fait sensation sur la scène internationale en déclarant que "les homosexuels n'existent pas en Tchétchénie".

Un déni qui semble convenir à la population de cette République autonome russe en majorité musulmane et très conservatrice, où l'homosexualité demeure le tabou suprême. La police, accusée de pratiquer la torture (…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Tchétchénie : pour le chef de la police de Grozny, le mot "gay" est tabou
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]