"Taxe rose": les femmes allemandes paient plus cher coiffeur et pressing

"Taxe rose": les femmes allemandes paient plus cher coiffeur et pressing

(Photo d'illustration) Lorsqu'elles vont chez le coiffeur, "les femmes paient pour une coupe courte comparable 12,5 euros de plus que les hommes", souligne l'étude

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 14h32

Aller chez le coiffeur, faire nettoyer son chemisier ou acheter du gel douche: en Allemagne, tout cela est en moyenne plus cher pour les femmes, révèle mercredi une étude inédite dans le pays.

"Lorsqu'une personne doit payer plus cher en fonction de son sexe, cela va à l'encontre de la loi contre la discrimination", explique la présidente de la Haute autorité fédérale contre les discriminations (ADS), Christine Lüders, lors de la présentation de cette étude, la première du genre à l'échelle de l'Allemagne.

Elle porte sur des centaines de produits et de prestations, "des lames de rasoir aux jouets en passant par les coupes de cheveux".

"Alors que dans certains cas, il n'y a quasiment aucune différence de prix en fonction du sexe, les femmes doivent, pour des services comme la coiffure ou le nettoyage des textiles et à prestations égales, payer clairement plus cher que les hommes", s'indigne l'ADS.

Ces différences sont particulièrement flagrantes dans les services : sur les 381 passés au crible, 59% présentent une différence de prix selon qu'ils visent des hommes ou des femmes.

Ainsi, lorsqu'elles vont chez le coiffeur, "les femmes paient pour une coupe courte comparable 12,5 euros de plus que les hommes", souligne l'étude.

Autre secteur épinglé, le nettoyage des textiles, où 32% des professionnels pratiquent des prix globalement plus élevés pour les femmes qui doivent débourser en moyenne 1,80 euros de plus pour faire nettoyer leurs chemisiers.

Les différences moins prononcés pour les articles lorsqu'ils sont présentés dans des emballages différents pour les femmes ou les hommes, comme les lames de rasoir dans des emballages roses ou bleus.

Sur 1.682 produits examinés, seulement 3,7% présentaient une différence de prix, comme ce gel douche "pour princesses" étiqueté à 2,95 euros alors que le même produit destiné aux garçons coûte 1,75 euros.

Membre de l'association de consommateur Verbraucherschützer, Oliver Buttler a appelé sur la radio locale SWR à renforcer la loi afin d'en finir avec cette "taxe rose".

"Nous recommandons aux secteurs de la coiffure et du nettoyage de (facturer) les services en fonction de la prestation et non selon les sexes" des clients, avance la présidente de la Haute autorité contre les discriminations, dont les recommandations ne sont pas contraignantes.

Mme Lüders en appelle à "l'autorégulation" des professionnels, prenant pour exemple l'Autriche, où les coiffeurs ont élaboré un modèle de liste de prix neutres, "un bon exemple" pour l'Allemagne.

 
12 commentaires - "Taxe rose": les femmes allemandes paient plus cher coiffeur et pressing
  • avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    A quand une taxe nettoyage pour les après-midis entiers que les hommes passent à aspirer, briquer et bichonner leur précieuse voiture ?

  • C'est pareil en France
    Mais une femme reste plus longtemps chez le coiffeur alors que faire, un prix au temps?

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Ce devrait être compensé par le temps que les mecs passent à briquer leur précieuse voiture.

  • voilà un chiffre dont la signification est totalement tronquée.

    Un homme ayant la même longuer de cheveux qu'une femme paiera le même tarif.
    De même qu'une femme portant une coiffure courte, peu se faire coiffer pour le même tarif qu'un homme de coiffure identique.

    Quant aux gels douche, etc... : je voudrais savoir quel besoin on peut avoir d'acheter un gel douche estampillé "pour femme" ou "pour homme" - de même pour les rasoirs à 2 ou 3 lames, etc...
    Donc: acheter le produit le plus cher reste du domaine d'un choix, et non d'une obligation.

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    J'ai longtemps porté les cheveux courts et je vous garantis que je payais le tarif femme et non le tarif homme et pourtant, je ne demandais aucune fioriture du style couleur, bigoudis etc.

  • En Allemagne, les 3 K ( Küche, Kirche, Kinder ) sont encore largement présents. et justifient le sexisme ordinaire de l'économie allemande.

  • je croyais que l'allemagne était un modèle économique pour l'europe et on s'aperçois de nombreuses inégalités voire plus comme des retraites quasi inexistantes un smic très récent des revenus si faibles que de nombreux allemands ont plusieurs emplois même à la retraite une précarité flagrante des contrats très court du fait de la miraculeuse flexibilité et.....bref est-ce vraiment le paradis pour le savoir il faut y vivre !!!

    avatar
    Dame-Hermeline  (privé) -

    Attention : "modèle économique" ne signifie en aucun cas que le pouvoir d'achat y est confortable. Bien au contraire : c'est au détriment de ce pouvoir d'achat qu'on bâtit une économie forte. L'Allemagne est le pays d'Europe où le fossé riches/pauvres est le plus profond et non, ce n'est pas le paradis : j'ai plusieurs amis qui y vivent et, par exemple, ceux qui habitent près de la frontière française viennent chez nous acheter leur viande qui, là-bas, est inabordable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]