Syrie: Moscou appelle l'Iran et Israël au "dialogue"

Syrie: Moscou appelle l'Iran et Israël au "dialogue"
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à Moscou, le 10 mai 2018
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 10 mai 2018 à 13h57

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé jeudi l'Iran et Israël "au dialogue" après les frappes israéliennes contre des infrastructures iraniennes en Syrie, qui font peser un risque d'escalade militaire dans la région.

Le recours à la force "est une tendance très inquiétante, nous partons du principe que toutes les questions doivent être résolues par le dialogue", a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand Heiko Maas.  

Le ministre russe des Affaires étrangères a ajouté que Moscou avait mis en garde, y compris lors d'un entretien mercredi entre le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, contre "toute action qui pourrait se révéler provocatrice de part et d'autre".

Quelques heures avant, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a déjà appelé l'Iran et Israël à "la retenue".

"Nous avons établi des contacts avec chaque partie, nous les appelons toutes à la retenue", a indiqué aux agences de presse russes le haut diplomate, ajoutant: "Bien sûr, cela suscite pour tout le monde de la préoccupation".

Mercredi, avant les frappes, Vladimir Poutine avait évoqué la situation avec M. Netanyahu. Le président russe avait estimé qu'elle était "malheureusement très grave" et déclaré vouloir "chercher des solutions" avec le Premier ministre israélien après le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien.

Les tensions entre Israël et l'Iran autour du théâtre syrien ont connu un brusque regain jeudi matin avec, pour la première fois, des tirs de roquettes directement attribués à l'Iran vers des positions israéliennes, provoquant une vigoureuse riposte de l'Etat hébreu en Syrie.

Les premières lignes israéliennes sur le Golan ont essuyé un tir de barrage d'une vingtaine de projectiles et roquettes déclenché selon l'armée israélienne par les forces iraniennes, de l'autre côté de la ligne de démarcation en Syrie.

L'armée israélienne a frappé en représailles dans la nuit de mercredi à jeudi des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie.

Selon le ministre russe de la Défense, l'armée israélienne a utilisé 28 avions (des F-15 et des F-16) et tiré 70 missiles, dont la moitié a été détruit par le système de défense antiaérien syrien.

Ces frappes nocturnes par l'armée israélienne ont tué au moins 23 combattants, dont cinq soldats syriens et 18 membres de forces alliées du régime, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.