Syrie: les combats dans le nord-ouest ont fait 200.000 déplacés (ONU)

Syrie: les combats dans le nord-ouest ont fait 200.000 déplacés (ONU)

Des déplacés syriens fuient leur village dans le sud de la province d'Idleb, le 5 janvier 2018

AFP, publié le mardi 16 janvier 2018 à 19h38

Plus de 200.000 personnes ont fui depuis la mi-décembre les combats dans le nord-ouest de la Syrie où le régime mène une offensive contre les jihadistes, a annoncé mardi l'ONU, soulignant la difficulté des centres de santé à faire face à la situation.

Appuyées par l'aviation de leur allié russe, les forces prorégime ont lancé fin décembre une opération pour reconquérir le sud-est d'Idleb, dernière province syrienne à échapper entièrement au pouvoir.

Cette province est contrôlée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, dominé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

Dans son dernier rapport, le bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) a indiqué que 212.140 civils avaient fui les combats entre le 15 décembre et le 16 janvier.

Une grande partie des déplacés --58.338 personnes-- a trouvé refuge à Dana, un village de la province d'Idleb, tandis que d'autres civils ont fui vers les provinces voisines d'Alep et de Hama.

Au total, la province d'Idleb et quelques zones des provinces voisines accueillent actuellement plus de 1,1 million de déplacés, selon l'ONU.

L'Ocha a fait état d'informations selon lesquelles plusieurs cliniques étaient hors-service à cause des bombardements. Dans d'autres centres, débordés par la vague de déplacés, le matériel médical s'épuise, a mis en garde l'agence onusienne.

"Les températures hivernales et le manque d'abris fragilisent la santé" des déplacés, a souligné l'Ocha dans son rapport.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations pacifiques par le régime, le conflit syrien a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Syrie: les combats dans le nord-ouest ont fait 200.000 déplacés (ONU)
  • Les djihadistes islamistes de la province d'Idleb tiennent l'essentiel de l'autoroute, qui relie les régions d' Hama (au sud) et Alep(au nord)qui ont été libérées par l'armée syrienne.

    les liaisons terrestes, entre ces deux régions, s'effectuent, difficilement, par une seule route de contournement appellée la "route de khanaser".

    Cette route reste menacée, et a été coupée, à de nombreuses reprises par des attaques de djihadistes islamistes
    agissant à partir du complexe militaire de l'ancienne base aérienne d'Abu Ad Duhur .

    Le but de l'armée syrienne est de reprendre cette ancienne base aérienne et chasser, plus à l'ouest les djihadistes islamistes , afin de sécuriser la "route de khanaser" qui mène à Alep .

  • C'est bien d'expliquer pourquoi les Soldats Syriens et leurs allier luttent pour reprendre cette Province Syrienne.
    Car Cette province est SYRIENNE ; Elle est peut ètre contrôlée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, dominé par l'ex-branche d'Al-Qaïda; Mais pas pour longtemps ; Car il faut aussi le dire, ces terroristes sont Financé et Armée par l'Arabie Saoudite et les Américains .
    Ce que veulent ces gens là ,c'est surtout le Pétrole Syrien de cette région, ils ont rien a faire des Syriens, c'est pourquoi il les tuent ou les chassent .

  • Que se passe-t-il ? Même pas un entrefilet de l'OSDH, ce fameux observatoire syrien des prétendus droits de l'homme ...
    Son directeur et unique membre est-il souffrant ?

    avatar
    memoire_solide  (privé) -

    Tontonloup,
    A Londres, cet OSHD dispose aussi d'une secrétaire.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]