Syrie : le Nouvel An kurde gâché par la chute d'Afrine

Syrie : le Nouvel An kurde gâché par la chute d'Afrine©GURCAN OZTURK / AFP

franceinfo, publié le jeudi 22 mars 2018 à 11h15

Les femmes dansent vêtues de leurs tenues colorées. Les mains font le V de la victoire tandis que les hommes sautent au-dessus de feux improvisés. La foule est immense pour fêter le Nouvel An kurde. Une fête qu'aucun des 35 millions de Kurdes ne voudrait rater même si ce peuple vit séparé sur quatre Etats : Turquie, Syrie, Irak et Iran. Cette année, la fête est assombrie par la conquête de la ville kurde d'Afrine. Après deux mois de guerre, les troupes turques et leurs supplétifs syriens sont entrés dans la ville le week-end dernier, provoquant l'exode de plus de 200 000 habitants.

Après Afrine, Manbij ?

Afrine est la première des villes kurdes à sombrer et Ankara promet un sort similaire à Manbij, à 150 km plus à l'Est. Les troupes américaines y sont stationnées, mais…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Syrie : le Nouvel An kurde gâché par la chute d'Afrine
  • cette fête de l'équinoxe de printemps ne concerne pas que le Peuple KURDE .
    mais aussi les PERSES , les YAZiDIS , ....