Syrie : le martyre des enfants de la Ghouta

Syrie : le martyre des enfants de la Ghouta©Capture France TV

France Info, publié le mardi 20 février 2018 à 20h46

Face aux secouristes qui accourent, lundi 19 février, juste après qu'une série de missiles se soit abattue sur les derniers quartiers rebelles de Damas (Syrie), un homme s'enfuit avec un nourrisson dans les bras. Le sauveteur filme avec une caméra fixée sur son casque.

Les cris le conduisent jusqu'à une maison. À l'intérieur, plusieurs enfants, terrorisés, attendent d'être évacués. Un peu plus loin, d'autres ambulanciers échappent de peu à une nouvelle frappe. Chacune de leur intervention se fait sous les bombes.



Depuis 15 jours, l'armée syrienne et ses alliés pilonnent sans répit les faubourgs est de Damas. Cette zone échappe depuis six ans au contrôle de Bachar Al-Assad. C'est le dernier fief rebelle dans la capitale syrienne. 400 000 personnes dont 200 000 enfants y résideraient toujours. À l'hôpital, les cadavres s'accumulent. "J'ai perdu cinq de mes enfants", explique un homme. Comme souvent, les enfants sont les premières victimes de la guerre. Plusieurs dizaines d'entre eux ont été tués ou blessés au cours des dernières heures. L'ONU réclame l'arrêt des combats, mais le pouvoir syrien a massé des troupes à proximité en vue d'une offensive au sol dans les heures ou les jours qui viennent.

"Nous allons vers un cataclysme humanitaire", a déclaré ce mardi Jean-Yves Le Drian à l'Assemblée nationale. "C'est la raison pour laquelle, à la demande du président de la République, je me rendrai dans les jours qui viennent à Moscou et à Téhéran", a-t-il également indiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.