Syrie: Erdogan affirme que le centre-ville d'Afrine est "totalement" sous contrôle

Chargement en cours
 Le président turc Recep Tayyip Erdogan le 15 mars 2018 à Ankara

Le président turc Recep Tayyip Erdogan le 15 mars 2018 à Ankara

1/3
© AFP, ADEM ALTAN

AFP, publié le dimanche 18 mars 2018 à 10h19

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé dimanche que des combattants syriens soutenus par Ankara avaient pris le contrôle "total" du centre-ville d'Afrine, bastion kurde dans le nord-ouest de la Syrie.

"Des unités des Forces syriennes libres, qui sont soutenues par les forces armées turques, ont pris le contrôle total du centre-ville d'Afrine ce matin à 08H30" (05H30 GMT), a déclaré M. Erdogan, ajoutant que des opérations de déminage se poursuivaient. 

La ville d'Afrine est le principal objectif de l'offensive lancée le 20 janvier par la Turquie contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG).

Ankara considère les YPG comme une organisation "terroriste", alors que ces combattants kurdes sont soutenus et armés par Washington pour combattre le groupe État islamique (EI).

L'entrée des forces d'Ankara dans le centre-ville d'Afrine survient alors que l'offensive turque s'est accélérée ces dernières semaines, après des premières semaines marquées par une progression pénible.

M. Erdogan a affirmé dimanche qu'un "grand nombre" des combattants kurdes avaient "fui la queue entre les jambes", ajoutant que des unités des forces spéciales turques avaient été déployées dans la ville.

Après M. Erdogan, l'état-major turc a également déclaré dans un communiqué que le centre-ville d'Afrine était désormais "sous contrôle".

"Les opérations de recherche de mines et d'autres explosifs se poursuivent", a ajouté l'état-major.

Selon les chiffres de l'armée turque, 46 soldats turcs ont été tués depuis le lancement de l'offensive sur Afrine, baptisée "Rameau d'olivier".

"Maintenant, le drapeau turc flotte là-bas ! Le drapeau des Forces syriennes libres flotte là-bas !", a lancé M. Erdogan, qui s'exprimait lors d'une cérémonie de commémoration de la bataille des Dardanelles, pendant la Première Guerre mondiale.

L'état-major turc a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant un soldat accrochant un drapeau turc au balcon d'un bâtiment.

L'avancée des forces pro-turques a entraîné ces derniers jours un exode massif de civils, faisant craindre un nouveau drame humanitaire dans un pays ravagé par une guerre qui a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés depuis 2011.

Plusieurs dizaines de civils ont été tués dans la région d'Afrine depuis le lancement de l'offensive turque, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ankara dément viser les populations.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
38 commentaires - Syrie: Erdogan affirme que le centre-ville d'Afrine est "totalement" sous contrôle
  • un chef d'état qui respecte sa parole pour protéger son peuple .... bravo

  • Tout ça avec la bénédiction des Etats-Unis et de l'Europe, une honte !

  • que fait le toutou Macron ? un beau silence alors que les turcs tuent à tout va

  • la colonisation est en marche

  • Erdogan veut rétablir l'Empire Ottoman. Il faut boycotter la Turquie, ses produits, son tourisme. Ces gens là ne sont pas des occidentaux et n'ont rien à faire avec l'Europe, ni en Europe. Qu'ils se débrouillent avec les russes !