Syrie: deux militaires russes tués dans une attaque au mortier

Chargement en cours
 Vue sur un radar de la base militaire russe de Hmeimim en Syrie, le 16 décembre 2015

Vue sur un radar de la base militaire russe de Hmeimim en Syrie, le 16 décembre 2015

1/2
© AFP, Paul GYPTEAU
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 04 janvier 2018 à 10h04

Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi que deux militaires russes avaient été tués dans une attaque au mortier menée par des islamistes en Syrie à la veille du Nouvel An.

"Alors que la nuit tombait, la base aérienne de Hmeimim a subi une soudaine attaque au mortier d'un groupe mobile de militants" au cours de laquelle "deux militaires ont été tués", selon le ministère de la Défense cité par des agences de presse.

Le ministère a démenti parallèlement des informations du quotidien Kommersant selon lesquelles sept avions militaires avaient été "pratiquement détruits" dans cette attaque, les qualifiant de "fausses".

Selon le ministère, la sécurité a été accrue après l'attaque autour de la base de Hmeimim, située dans l'ouest de la Syrie.

Le ministère avait annoncé la veille qu'un hélicoptère militaire russe s'était écrasé en Syrie, également le 31 décembre, tuant les deux pilotes, en raison d'un problème technique. L'hélicoptère faisait route vers Hama dans le nord-ouest de la Syrie et aucun coup de feu n'avait été tiré depuis le sol, selon le ministère cité par des agences.

La Russie s'est impliquée depuis septembre 2015 dans le conflit en Syrie avec une campagne aérienne pour soutenir le régime de Bachar al-Assad.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé en décembre dernier que la Russie avait achevé le retrait partiel de ses troupes sur ordre du président Vladimir Poutine, conformément à l'annonce de ce dernier le 11 décembre.

L'armée russe a amorcé le 12 décembre ce retrait partiel après deux ans d'intervention.

La Russie va maintenir en Syrie son Centre de réconciliation des belligérants, trois bataillons de police militaire, ainsi que la base aérienne de Hmeimim et la base militaire navale de Tartous, avait précisé M. Choïgou.

Parallèlement, Moscou a reconnu ces derniers mois que ses forces spéciales étaient actives sur le terrain dans l'offensive contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

 
8 commentaires - Syrie: deux militaires russes tués dans une attaque au mortier
  • avatar
    ilfallaitledire  (privé) -

    Avec l'organe de propagande russe, il sera difficile de dire s'il s'agit de membres de l'EI ou d'opposants au régime. Sans doute des opposants au régime car depuis le début du conflit, les dictateurs russe et syrien massacrent les opposant au dictateur syrien mais veillent à épargner les troupes de l'EI avec lesquelles ils ont du signer des accords de non agressions mutuelles !!!

  • çà ne fait que commencer ou plutot que continuer, il n'y aura de paix totale en syrie que lorsque Assad et ses milices n'y seront plus et les russes non plus, après l'afganistan la syrie deviendra sans aucun doute la tombe de pas mal d'entre eux.

  • Par rapport a la mort des enfants et des femmes en syrie c'est du pipi de chat.

  • On croyait que c'était fini.............

  • avatar
    STURMIIIG  (privé) -

    Les aléas du métier de militaire dans toutes les armées, mais il est certains que ce commando d'islamistes plus ou moins modérés sera poursuivi et traqué par des commandos de chasse !

    voila des suppositions bien hasardeuses quant a ce que sont capables de faire......ou pas.......les russes dans cette affaire

    avatar
    STURMIIIG  (privé) -

    Mon cher LIBRO, votre commentaire démontre que question militaires vos connaissances sont des plus sommaires, pour avoir été cadre dans une unité de combat et officier traitant dans le bureau J3 ,d'un état-major de théâtre d'opérations en Bosnie et Kosovo et en Somalie, ce que j'affirme dans ma réaction est ce que font tous les états-majors pour contrer une actions

    On dirait que l'allumé de Vesoul s'essaie à l'humour. Tout n'est donc pas perdu.

    avatar
    STURMIIIG  (privé) -

    mon cher LIBRO, pour répondre à votre commentaire sur ma réaction, contrairement à vous, ce que je poste comme écrit est confirmé par des supports de médias ou informations dont je vous ai toujours donné les références ou le cheminement sur internet pour les trouver, alors que vous vous êtes en mode furtif lorsque on vous demande des précisions

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]