Syrie: 43 morts en majorité des civils dans des raids de la coalition anti-EI

Syrie: 43 morts en majorité des civils dans des raids de la coalition anti-EI
Au moins 43 personnes, dont 36 membres de familles de jihadistes du groupe Etat islamique (EI), ont été tuées samedi dans des frappes imputées à la coalition internationale dirigée par Washington, dans l'est de la Syrie

AFP, publié le samedi 17 novembre 2018 à 14h14

Au moins 43 personnes, dont 36 membres de familles de jihadistes du groupe Etat islamique (EI), ont été tuées samedi dans des frappes imputées à la coalition internationale dirigée par Washington, dans l'est de la Syrie, a indiqué une ONG.

"Au moins 36 civils, dont 17 enfants, ont été tués à l'aube dans des raids de la coalition anti-EI contre le village d'Abou el-Hosn" contrôlé par le groupe jihadiste dans la province de Deir Ezzor, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Il a fait état de sept morts supplémentaires sans être en mesure de préciser dans l'immédiat s'il s'agissait de civils ou de combattants.  

"Il s'agit du bilan le plus élevé depuis le lancement le 10 septembre par les Forces démocratiques syriennes (FDS) de l'offensive" contre le dernier réduit de l'EI dans cette zone frontalière de l'Irak, a précisé M. Abdel Rahmane. 

La coalition emmenée par Washington intervient en soutien aux combattants kurdes et arabes des FDS qui mènent l'offensive au sol.

Elle a récemment intensifié ses raids aériens alors que l'opération au sol piétine depuis fin octobre et que les FDS ont essuyé des contre-attaques meurtrières menées par les jihadistes et perdu toutes les positions acquises depuis le 10 septembre.

La coalition a toujours nié visé les habitants du secteur jihadiste. "Eviter des pertes civiles constitue notre priorité absolue lorsque nous menons des frappes contre des cibles militaires légitimes", a indiqué mercredi à l'AFP le porte-parole de la coalition le colonel Sean Ryan. 

Mardi, au moins 38 personnes, principalement des proches de jihadistes, dont 13 enfants, ont péri dans des raids aériens imputés à la coalition contre la localité d'Al-Chaafa dans le même secteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.