Syrie: 37 civils tués dans des frappes russes sur la Ghouta selon une ONG

Syrie: 37 civils tués dans des frappes russes sur la Ghouta selon une ONG

Un panache de fumée après des bombardements du régime syrien sur la ville d'Arbine dans la Ghouta orientale le 22 mars 2018

AFP, publié le vendredi 23 mars 2018 à 11h31

Trente-sept civils ont été tués dans la nuit par des frappes aériennes russes dans la région d'Arbine, une des dernières poches rebelles de la Ghouta orientale, près de Damas, a affirmé vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des frappes aériennes russes et des bombes incendiaires ont tué des civils réfugiés dans une cave, qui ont péri de brûlures et de suffocation", a déclaré Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

"Trente-sept civils ont été brûlés à mort par des bombes qui ont frappé un abri à Arbine. La plupart des victimes sont des femmes et des enfants", ont indiqué de leur côté sur Twitter les Casques blancs, secouristes de la défense civile dans les zones rebelles en Syrie, dénonçant un "horrible massacre".

La Russie, alliée du régime syrien, assure que son aviation n'intervient pas dans la Ghouta orientale.

Les bombardements ont eu lieu avant l'entrée en vigueur à minuit d'un cessez-le-feu avec les rebelles dominant la poche sud de la Ghouta, où s'est déroulée l'attaque, a précisé le responsable de l'OSDH. 

Au moins 38 civils avaient été tués jeudi dans des raids aériens visant des localités de cette zone, sans compter les victimes d'Arbine.

Le groupe rebelle islamiste Faylaq al-Rahmane, qui contrôle cette poche rebelle dans la Ghouta, avait annoncé un cessez-le-feu, afin de permettre des négociations avec la Russie "garantissant la sûreté des civils et la fin de leurs souffrances ainsi que l'arrêt de cette guerre et de ces bombardements".

Après un peu plus d'un mois de bombardements intenses et de combats au sol qui ont tué plus de 1.600 civils selon l'OSDH et fait plus de 80.000 déplacés, l'enclave rebelle de la Ghouta orientale s'est réduite comme peau de chagrin et les forces du régime en ont déjà reconquis plus de 80%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Syrie: 37 civils tués dans des frappes russes sur la Ghouta selon une ONG
  • On nous sature de La Ghouta et de ses islamistes, alors que nous subissons aujourd'hui sur notre territoire une prise d'otage par un islamiste se disant de daesch, alors on arrête avec cette propagande de je ne sais quelle ONG , le vrai problème c'est la Turquie et son patron Erdogan qui détruisent les Kurdes, nos alliés qui se sont battu courageusement contre Daech pendant que ce pauvre Erdogan soutenait l'état islamiste. Qu'attendent l'UE, l'OTAN, la France et Macron pour stopper l’offensive turque contre les Kurdes, il est temps de frapper les chars et l'aviation Turque et de l'exclure de l'OTAN au lieu de s'occuper de ce qui se passe dans la Ghouta. On ferait mieux de garder strictement nos frontières au lieu de verser 3 milliards d'euros à la Turquie pour quelle le fasse a notre place, comme cela elle finance son effort de guerre contre les Kurdes. Je pense que nous paierons chèrement notre lâcheté la dernière guerre ne nous a pas servi de leçon semble-t-il.

  • pourquoi les ONG ne parle pas des 48 civils tués dans le meme temps dans les quartiers de damas par des tirs rebelles venant de la ghouta

    Ben non voyons....ce sont les gentils rebelles vous en saviez pas ?

  • beau titre de propagande. Vous avez bien compris hein ? les russes massacrent des civils

  • S'il vous plait les enfants arrêtez de vous battre. On ne s'entend plus ici.

  • La guerre est horrible, mais ce qui est drôle il n'y a que la Russie qui fait des victimes civil,et c'est peut-être aussi la Russie qui à déclanchée cette guerre!