Stormy Daniels poursuit le clan Trump car elle en a "assez d'être brutalisée"

Stormy Daniels poursuit le clan Trump car elle en a "assez d'être brutalisée"
Stormy Daniels, le 9 mars 2018 à Pompano Beach (Floride)

AFP, publié le mardi 17 avril 2018 à 20h17

Stormy Daniels, l'actrice porno qui dit avoir eu une brève relation sexuelle avec Donald Trump il y a plus de dix ans, a confié mardi sa lassitude d'"être brutalisée" et expliqué ainsi sa volonté de poursuivre son action en justice.

"J'en ai assez d'être menacée, que l'on cherche à m'intimider, que l'on dise qu'on va ruiner ma vie, que l'on va prendre tout mon argent et ma maison", a-t-elle déclaré sur la chaîne ABC.

"J'en ai plus qu'assez d'être brutalisée", a-t-elle déclaré, interrogée sur le contentieux qui l'oppose à Michael Cohen, l'avocat personnel du président des Etats-Unis. "J'en ai plus qu'assez".

L'actrice X cherche à faire annuler par la justice un accord de confidentialité conclu entre elle et l'avocat pour s'assurer de son silence sur sa relation avec Donald Trump. Une version appuyée par le président américain qui dit n'en avoir jamais eu connaissance et nie également avoir passé une nuit avec elle en 2006.

Michael Cohen lui avait versé 130.000 dollars peu avant l'élection présidentielle de 2016 et avait affirmé que la somme provenait de ses deniers personnels et que le président américain ignorait tout de la transaction.

Dans une interview télévisée, le 25 mars, Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, avait déjà fait savoir qu'elle avait subi des intimidations de la part du clan Trump. Elle avait alors relaté un incident remontant à 2011 au cours duquel elle aurait été abordée sur un parking de Las Vegas par un inconnu qui l'aurait menacée ainsi que sa fille.

L'avocat de l'actrice, Michael Avenatti, a publié mardi un croquis présenté comme un portrait-robot de cet individu et offert une récompense de 100.000 dollars à quiconque aiderait à le retrouver.

A bien des égards rocambolesque, l'affaire opposant Stormy Daniels à Michael Cohen s'est encore compliquée la semaine dernière, lorsque des agents du FBI ont fait irruption au bureau et au domicile du juriste à New York.

Ils y ont notamment saisi des documents concernant le paiement des 130.000 dollars. Michael Cohen fait désormais l'objet d'une enquête pénale mais les charges qui pourraient peser sur lui n'ont pas été clairement précisées.

Il a été entendu lundi par un tribunal de Manhattan lors d'une audience technique mais haute en couleur. Parmi les attractions, Stormy Daniels et son avocat avaient choisi d'y assister.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.