Ségolène Royal défend le bilan de Fidel Castro et se fait dézinguer

Ségolène Royal défend le bilan de Fidel Castro et se fait dézinguer

Huffington Post, publié le dimanche 04 décembre 2016 à 11h52

C'est elle qui a été choisie par l'Elysée pour représenter la France. François Hollande avait demandé à Ségolène Royal, numéro 3 du gouvernement, de se rendre à Cuba pour les funérailles publiques de Fidel Castro.

C'est depuis Santiago de Cuba que la ministre de l'Ecologie a créé la polémique. Devant quelques journalistes, l'ancienne candidate à la présidentielle a non seulement défendu le bilan du Lider Maximo mais elle a aussi rejeté les accusations de violations des droits l'Homme. Jusqu'à présent, seule la gauche de la gauche emmenée par Jean-Luc Mélenchon avait eu cette lecture de l'histoire cubaine. Qu'un membre du gouvernement estime que "grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin", fait clairement polémique.



"Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu'il y a eu pendant la Révolution française", a déclaré Ségolène Royal préférant pointer "la liberté de conscience et la liberté religieuse" que tous les excès de la révolution cubaine. "Il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange", a-t-elle encore affirmé, mettant en exergue "la propreté et la sécurité remarquable" sur l'île.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU