Santé : les barres Kinder sur la sellette

Santé : les barres Kinder sur la sellette©DR

, publié le mercredi 06 juillet 2016 à 19h50

D'après une étude réalisée par la branche allemande de l'ONG Foodwatch, certaines substances qui composent les Kinder Chocolat et les Kinder Maxi, seraient cancérogènes. L'information a été révélée par le magazine allemand Der Spiegel.

Foodwatch dénonce la forte présence d'hydrocarbures d'huiles minérales (MOH). Selon l'Autorité de sécurité alimentaire européenne, cette substance peut s'avérer dangereuse si elle est ingérée en très grande quantité. "L'impact potentiel des MOH sur la santé humaine varie largement; les MOH dits 'aromatiques' peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques (c'est-à-dire qu'ils peuvent endommager l'ADN, le matériel génétique des cellules, et également provoquer le cancer), tandis que certains MOH 'saturés' peuvent s'accumuler dans les tissus humains et induire des effets indésirables pour le foie", indiquait en juin 2012 dans un rapport l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Cette substance chimique est souvent utilisée par l'industrie agroalimentaire pour lubrifier les machines et confectionner les emballages.

Les Kinder Chocolat et les Kinder Maxi de la marque Ferrero sont ici pointés du doigt, tout comme les friandises Sun Rice d'Aldi.

La marque italienne a pour sa part reconnu dans un communiqué la présence de MOH dans ses barres de chocolat, mais se dédouane. "Les traces d'huile minérale existent presque partout dans l'environnement et ils peuvent être transférés de nombreuses façons différentes dans la nourriture", explique Ferrero tout en déclarant travailler "sur des solutions techniques pour minimiser ces substances omniprésentes autant que possible et éviter leur transfert et leur migration à la nourriture".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.