Rousseff à l'AFP: le Brésil ingouvernable si Lula est disqualifié

Rousseff à l'AFP: le Brésil ingouvernable si Lula est disqualifié

Dilma Rousseff et Luiz Inácio Lula da Silva lors d'un meeting à Belo Horizonte, le 31 octobre 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 20h46

Le Brésil sera ingouvernable si Lula est empêché de se représenter à la présidentielle d'octobre, a estimé vendredi dans une interview à l'AFP. l'ex-présidente Dilma Rousseff, qui lui avait succédé avant d'être destituée. 

Mme Rousseff, du Parti des Travailleurs comme Lula, s'exprimait avant le procès en appel mercredi à Porto Alegre (sud) de Luiz Inácio Lula da Silva, icône de la gauche brésilienne, après sa condamnation à neuf ans et demi de prison pour corruption. 

Cette journée s'annonce décisive pour l'avenir de Lula et pour le Brésil: la décision des trois juges d'appel pourra autoriser un retour au pouvoir de l'ex-président ou à l'inverse mettre à mal son ambition de se représenter.

Lula a été accusé d'avoir reçu un triplex en échange de son intercession dans l'attribution de marchés publics de Petrobras lors de sa présidence (2003-2010).

"Le gouvernement qui gagnera l'élection de 2018 sans que le processus électoral soit transparent et correct et avec des manoeuvres pour invalider des candidats comme Lula ne réussira pas à gouverner le pays", a averti Mme Rousseff lors d'un entretien téléphonique depuis Porto Alegre, où elle réside.

Depuis sa condamnation en juillet, Lula n'a cessé de clamer son innocence et s'est dit victime d'un "pacte diabolique" destiné à l'empêcher de se représenter à la présidentielle.

Ils prétendent "détruire le PT qui est le plus grand parti d'opposition. Détruire le plus grand leader du PT qui est le président Lula", a poursuivi Mme Rousseff. 

"C'est une erreur car tous les sondages récents montrent des intentions de vote de plus en plus nombreuses pour le président Lula et un soutien croissant au PT", a dit l'ex-dauphine de Lula, destituée en 2016 pour maquillage des comptes publics et qui s'est dite victime d'un "coup d'Etat".

Le dernier sondage Datafolha donne à Lula 34% des intentions de vote, loin devant le député d'ultra-droite Jair Bolsonaro, à 17%.

Pour Dilma Rousseff, qui dénonce une "politisation du sytème judiciaire", seul Lula est à même de "panser les plaies" du Brésil, dirigé par le conservateur Michel Temer qui lui avait succédé. Celui-ci bat tous les records d'impopularité et son mandat a été secoué par des affaires de corruption.

Si le PT a promis d'amener des troupes en masse pour le procès en appel à Porto Alegre, dont le maire a demandé l'appui de l'armée, Mme Rousseff ne croit pas au risque de débordements.

"Ce qui prévaut aujourd'hui, c'est l'indignation et l'indignation est un sentiment pacifique, démocratique (..) c'est la perception d'une persécution politique", a-t-elle dit.

Mardi, la sénatrice Gleisi Hoffmann, présidente du PT fondé par Lula dans les années 80, avait choqué l'opinion en affirmant qu'il faudrait "tuer des gens" pour mettre celui-ci en prison.

Dilma Rousseff a écarté l'option de la case prison pour son ex-mentor. "Je ne crois pas en cette possibilité. Ils ne vont pas vouloir faire de lui un héros encore plus grand", a-t-elle conclu.

Très active sur les réseaux sociaux où elle se présente comme "la présidente élue du Brésil", Mme Rousseff réfléchit à une éventuelle candidature au Congrès tout en soutenant toujours fidèlement Lula.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Rousseff à l'AFP: le Brésil ingouvernable si Lula est disqualifié
  • Il est difficile de se voiler la face, les USA et les banquiers sont à la manœuvre pour déstabiliser toutes les démocraties d'Amérique du Sud. "Corrompre le système judiciaire" permet de saper n'importe quelle démocratie. Mais où ont-ils appris cela?

  • La nouvelle méthode US se répand. Fausses infos, diffamations, et dans la foulée actions répressives contre tous ceux qui ne suivent pas la ligne éditée par Washington. On se croirait revenu au temps des dictatures armées et financées par les mêmes fous intolérants de Washington ! L'Amérique latine va donc de nouveau subir la destruction des ultras. Mais l'Europe aussi cette fois.
    En effet, en France Macron et son gang ont adopté cette pratique d'opacité, de diffamation, de mensonges. Ainsi il vient de décider de renforcer le contingent Français basé en Pays Baltes, pour faire des manœuvres de l'OTAN à la frontière Russe. La vie des Ukrainiens (une majorité de Russophones, pas de bol ...), mais des français aussi, il s'en tape !
    Cela rappelle Hitler élu avec 33 % des voix, les Slaves sont des sous-hommes, etc ... Les Français sont ils au courant des préparatifs de guerre de l'OTAN contre la Russie, avec la participation de la France ? Bien sûr il n'y aura JAMAIS de référendum sur des questions qui concernent pourtant la vie des citoyens ... Une ère sombre commence pour le monde, cette extrême droite spécifique des USA, a en main de multiples possibilités de tuer tout le monde et ils ne vont pas se gêner ! Combien de millions de personnes ont-ils tué depuis 1945 ? Corée, Vietnam, Laos et Cambodge, Amérique Latine, Orient et Moyen-Orient ...

  • on a le meme en france avec MELENCHON
    il distribut l argent des autres travailleurs pour les feneants que vive des aides ] en se servant au passage

  • on a le meme en france avec MELENCHON
    il distribut l argent des en se servant au passage

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]