Réfugié irakien en France suspecté d'être un haut cadre de l'EI : "Il faut être méfiant", c'est "à la justice de mener son enquête"

Réfugié irakien en France suspecté d'être un haut cadre de l'EI : "Il faut être méfiant", c'est "à la justice de mener son enquête"©MURTAJA LATEEF / EPA

franceinfo, publié le vendredi 08 juin 2018 à 20h15

Un Irakien réfugié en France et vivant dans le Calvados, soupçonné d'avoir été un cadre dirigeant de l'Etat islamique (EI), a été mis en examen le 9 mars 2018 et placé en détention provisoire par des juges antiterroristes parisiens. Il aurait participé "activement" au massacre de 1 700 militaires à Tikrit en 2014, mais il le dément.

Mieux vaut rester "méfiant", a commenté Alain Rodier, directeur de recherche au sein du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), vendredi 8 juin sur franceinfo, "maintenant c'est à la justice de mener son enquête parce qu'il y a plusieurs versions".

franceinfo : Pensez-vous que ce soit un cas isolé ?

Alain Rodier : A ma connaissance, c'est une première, mais les services spécialisés peut-être ont déjà d'autres cas.

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.